Pas à pas...découvrez les coutumes...entrez dans les spécificités de cette région...pour la découvrir et l'aimer.

yves barsalou;credit agricole;occitanie;

Yves Barsalou, un vigneron égaré chez les banquiers

Yves Barsalou, un vigneron égaré chez les banquiers

Yves Barsalou se définit lui-même comme « un vigneron égaré chez les banquiers et un banquier égaré chez les paysans ».

Cet audois est sans doute le banquier le moins célèbre de France et pourtant…

Cet article vous invite à mieux le connaître voire à le découvrir :

l’homme

– l’homme d’affaires

– le banquier

– un personnage atypique reconnu

L’homme

Une enfance ordinaire

Yves Barsalou naît le 18 septembre 1932 à Bizanet (Aude).

Il est le fils de Marcel Barsalou et Marie-Louise Salvan, un couple de vignerons catholiques des Corbières.

Il poursuit sa scolarité chez les Jésuites à Narbonne et à Carcassonne. De ses études, il dit avec malice, qu’il a fait « maternelle supérieure ».

A 17 ans , il quitte l’école et rejoint son père pour travailler les 20 hectares du vignoble familial, au mas d’Aumène à Bizanet.

Un champion de France de rugby

Deux passions animent Yves Barsalou : la vigne et le rugby.

Il joue trois quarts centre dans l’équipe de Lézignan-Corbières, avec laquelle il remporte le championnat de France de rugby à XIII en 1953. Il joue ensuite au rugby à XV avec Narbonne dont il restera supporter toute sa vie.

rugby;narbonne;occitanie;

wikipedia.fr

Le rugby lui sert d’école : il ne cesse d’en appeler à l’esprit d’équipe dans les moments d’adversité, et de répéter que « la moindre faille dans les fondamentaux est fatale ».

Un homme engagé

Il s’engage dans la jeunesse agricole chrétienne.

Catholique pratiquant, on le voit parfois à la messe, accompagnant sa femme (Claire-Marie Vié qu’il épouse le 5 mai 1955 et dont il a deux fils : Eric et Jean-Yves). Il se garde pourtant de trop s’afficher à l’église : « pour ne pas vexer ceux qui, dans son pays, bouffent du curé » dit-il.

Membre du centre départemental des jeunes agriculteurs, il devient tout naturellement, en 1964, un administrateur de la caisse locale du Crédit Agricole de Bizanet qu’on appelle encore, dans les campagnes, « le Crédit » car elle n’est pas vraiment considérée comme une banque à part entière.

Un audois fier de l’être

Cet homme à la stature de rugbyman, amoureux du ballon ovale, de la corrida, de la chasse au sanglier, de la vigne et du vin, est un bon vivant.

Il est très attaché à son fort accent audois, roulant les « r » ; il en est très fier et le revendique, prêt à se vexer lorsqu’on lui fait remarquer ses tonalités rocailleuses. Il porte son terroir des Corbières avec lui.

vins corbieres;occitanie;

les5duvin.wordpress.com

Il a le contact facile et chaleureux des gens du Sud. Il y ajoute l’esprit d’équipe du joueur de rugby.

Convivial, authentique, cultivé, Yves Barsalou est à l’aise partout. Un de ses amis dit de lui qu’il s’adresse de la même façon « à un Premier ministre qu’à son voisin de Bizanet »

L’homme d’affaires

Un viticulteur passionné

Les vignes sont sa passion mais il ne se contente pas de faire fructifier le domaine familial de 20 hectares du Mas d’Aumède, qu’il revend plus tard pour acquérir celui de Saint Maurice (80 hectares) . Il en laisse la gestion à ses fils mais jusqu’à sa mort, on le voit parcourir le domaine au volant de sa Méhari orange, son petit-fils à ses côtés.

Un amoureux et un bienfaiteur du vin

A l’époque où le vin des Corbières ne se distingue pas des autres, Yves Barsalou décide de le faire monter en gamme et de lui ouvrir la route de l’export.

En 1967, il crée la coopérative du Val d’Orbieu, qu’il élargit à Listel, ancêtres du géant actuel Vinadeis. A force de travail et d’une stratégie commerciale, ses bouteilles ornent les plus grandes tables y compris à l’étranger : le Corbière est devenue un breuvage de qualité.

Son ambition est de redonner aux vins du Languedoc leurs lettres de noblesse.

En 1987, avec Jacques Gravegeal et Robert Skalli, ils constituent, avec l’IGP Pays d’Oc une offre solide de vins de cépages destinée à l’export.

vins du languedoc;occitanie;

languedoc-aoc.com

En même temps, alors que la structuration de l’offre des appellations du Languedoc s’ébauche, il crée le Conseil Interprofessionnel des Vins (CIV) en rassemblant les appellations Fitou, Corbières et Minervois.

Il est à l’origine du Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc. Il en est le président en 1994, lors de la fusion du CIV, de l’UNICLA(Union des appellations Coteaux du Languedoc, Clairette du Languedoc, Faugères et Saint Chinian) et de l’association interprofessionnelle des effervescents de Limoux.

Un homme d’affaires reconnu et recherché

Yves Barsalou, est reconnu pour ses compétences, ses actions dans le milieu viticole

Dans l’Aude , on le respecte comme un notable à l’ancienne. On le consulte autant pour des conseils viticoles que pour des questions de successions, de maisons, etc.

Il est Président de la Société des Grands Domaines du Littoral d’Aigues-Mortes (Gard), administrateur de la société Vrankin-Pommery Monopole de Reims (Marne), et de SA Domaines Fabre Pradel de Pierrefeu du Var (Var).

Le banquier

Sa rencontre avec la banque

Yves Barsalou rencontre la banque lorsqu’il franchit la porte du Crédit Agricole de Bizanet.

Celle qu’on appelle alors « le Crédit » n’est qu’un assemblage de caisses, présentes seulement sur certains métiers, dont la structure de tête est pilotée par l’État.

Yves Barsalou est un paysan productiviste, modernisateur, exportateur, loin des thèses de l’écologie de José Bové ; la philosophie des années 50 de la Jeunesse agricole chrétienne pour laquelle il s’était engagé lui fait dire «Militer à la JAC était évident à cette époque. On ne pensait pas faire carrière, en tout cas pas en ligne droite.»

Son engagement en qualité d’administrateur de la caisse locale de Bizanet en 1964, son intérêt pour la viticulture le conduiront naturellement aux responsabilités ; Administrateur de la Caisse Régionale du Midi, il en devient Président ; il assure la présidence de la Caisse Régionale du Languedoc, 5ème banque régionale de France ; il poursuit son ascension jusqu’à la présidence de la Fédération nationale du Crédit agricole (FNCA) . La banque est sa troisième passion !

La normalisation du Crédit Agricole

Élu une première fois président de la Caisse nationale en 1979, son mandat n’est pas renouvelé en 1982. L’homme voulait émanciper le Crédit Agricole de la tutelle de l’État. Celui-ci n’a pas apprécié. Pugnace, il revient en 1988, un an après que les 90 caisses régionales, mutualisées, ont racheté leur caisse nationale à l’État.

Dans une banque mutualiste, le Président laisse le Directeur général, l’exécutif, piloter, impulser la réforme ; cependant sans lui, sans son accord, rien ne se fait.

Bien que racheté à l’État, la nomination du Directeur général du Crédit Agricole reste soumise à l’approbation des ministres de l’Agriculture et des Finances…

La réforme

Yves Barsalou doit encore attendre huit ans pour voir se réaliser l’émancipation du Crédit Agricole.

En 1996, Lucien Douroux devient le premier directeur du Crédit Agricole issu du sérail !

lucien douroux;credit;agricole;occitanie;

Lucien Douroux

yves barsalou;occitanie;

Yves Barsalou

lesechos.fr

Un binôme d’enfer vient de voir le jour !

Cet Audois, rond et arrangeant et cet Auvergnat sec et cassant font un tandem qui reste gravé dans la mémoire de la banque.

Ils font du Crédit Agricole une banque privée, la projette dans de nouvelles activités comme l’assurance, rachète Indosuez en 1996, icône de la haute finance, la SOFINCO en 1998.

Ils l’introduisent à hauteur de 10 % dans le capital du Crédit Lyonnais.

Ils préparent son entrée en Bourse et le rachat du Crédit Lyonnais.

Loin du slogan des années 80 « Le bon sens près de chez vous », la banque verte se rallie jusque dans ses profondeurs à l’ambitieuse vision du tandem qui veut qu’elle voit loin et vise haut. Le Crédit Agricole est « comme les tracteurs du plan Marshall, il ne connaît pas la marche arrière », dit Yves Barsalou.

credit agricole;yves barsalou;

wikipedia.org

Les atouts

Yves Barsalou , pour la réussite de cette réforme qui fait du Crédit Agricole une multinationale, dispose de ses atouts de « vigneron égaré chez les banquiers » et de « banquier égaré chez les vignerons ».

Décrit comme à l’aise partout, homme cultivé et fin stratège, Yves Barsalou fréquente sans complexe la haute finance, sait s’y faire respecter, estimer, et y crée de solides alliances.

Mais il doit également faire tampon entre les agriculteurs de base et les énarques loin du terrain.

Alors que ses alter-égos de la banque tels que Peyrelevade, Bouton, Pébereau doivent séduire les financiers de la City et de Wall Street, lui fait le tour des ruraux de France et de Navarre, s’attablant pendant des heures devant des repas pantagruéliques de premières communions, débattant avec les paysans. Sa stature, sa grande force physique, sa grande résistance de rugbyman, sa faconde lui sont d’un grand secours.

Un personnage atypique reconnu

Un homme humble et généreux

Ses multiples actions et réussites ne lui sont pas montées à la tête. Il n’en a pas tiré fortune : sa rémunération de président de la banque mutualiste n’est pas conséquente, ses avantages matériels non plus: un studio dans le VIIème arrondissement de Paris, une voiture et un chauffeur.

Il est à l’origine, avec Philippe Lamour, de la fondation du Crédit Agricole -Pays de France qui finance la restauration de nombreux monuments historiques.

Un homme indépendant

Discret sur ses convictions religieuses, il l’est aussi sur ses positions politiques.

Il refuse les appels du pied de Jacques Blanc, président du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon qui a fait alliance avec l’extrême droite.

Il repousse les offres, à gauche, de Georges Frêche maire de Montpellier.

Appartenant plutôt à une droite proche de Jacques Chirac, il veille à se placer au-dessus des partis et ne s’affiche pas avec les politiques.

Un homme reconnu de tous

Si au premier contact, son accent fait sourire les énarques parisiens, il est très vite gommé par la pertinence et la compétence de ses propos.

Lorsqu’il est décoré commandeur de la légion d’honneur par Laurent Fabius, son ami Jacques Michaud, professeur de droit, au vue de la crème du capitalisme présente, prononce ces mots :

« Je me suis dit que si une bombe sautait dans la pièce, il ne resterait rien de la France économique et politique ! »

Cette distinction qu’il qualifiait de « babiole » est pourtant, pour lui, une discrète revanche sociale.

Confidence d’un proche collaborateur :Yves Barsalou n’a ni agenda, ni carnet d’adresses, ni répertoire téléphonique ; tout est dans sa mémoire !

Un dernier hommage

Yves Barsalou s’éteint chez lui à Bizanet (Aude), le 20 septembre 2019.

La journaliste Bertille Bayart dans le Figaro du 22 septembre 2019, commente ainsi ses obsèques :

« Il faut avoir été un sacré bonhomme pour mettre en deuil tout à la fois un terroir et une multinationale du CAC 40. L’Aude et le groupe Crédit agricole pleurent ensemble, avec sa famille, Yves Barsalou disparu vendredi à l’âge de 87 ans. Un personnage. Un tempérament. Un homme qui a porté à la fois deux ambitions, pour son vin des Corbières et pour sa banque. »

J’espère que cet article, le plus long de ce site, vous a plu et ne vous a pas lassé mais le personnage est riche et difficile à résumer.

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Inscrivez-vous : vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et serez abonné à mes billets hebdomadaires.

JE M’INSCRIS

https://www.lefigaro.fr/societes/

https://www.terredevins.com/actualites/

https://dirigeants.bfmtv.com/

https://fr.m.wikipedia.org/

https://www.whoswho.fr/

Précédent

La Bigorre, une province pyrénéenne

Suivant

Le vocabulaire de nos traditions

  1. Je suis un audois et en général à l’affut de ce genre d’information sur les Audois connus voire célèbres : Je ne connaissais même pas le nom de ce personnage haut en couleurs que vous nous décrivez ici d’une manière magistrale. Car c’est vraiment un personnage qui tranche beaucoup sur tous ceux des domaines qu’il a fréquenté et dans lesquels il a très bien tiré son épingle du jeu comme l’on dit. Merci de me l’avoir fait connaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com