Se canto…hymne de l’Occitanie

musique se canto partition mespartitions.fr

Se canto est considéré par les Occitans comme leur chant régional…

Il rivalise en Languedoc avec la Coupo Santo de création bien postérieure. En effet la Coupo Santo date seulement du XIXème siècle, quand le Se Canto affiche quatre siècles de plus !

Se canto mais qu’es aco ?

– Un auteur inconnu

– Plusieurs sens

– Plusieurs versions

– La Coupo Santo

– Se canto aujourd’hui

Un auteur inconnu et plusieurs sens

Une origine inconnue

Se Canto est un chant attribué à Gaston III dit Phoebus, comte de Foix (Ariège) et vicomte de Béarn (1331-1394).

Egalement surnommé « Le lion des Pyrénées », Gaston III est un important seigneur féodal de Gascogne et du Languedoc, une figure mythique du Béarn.

Excellent troubadour à ses heures, spécialiste du Fin’amor, il a laissé un recueil de poèmes en occitan.

Gaston Phebus                                                                  cuniculture.info

Beau garçon, il ne manque pas de conquêtes féminines.

Il écrit de lui-même:

 Tout mon temps me suis délecté spécialement de trois choses : les armes, l’amour et la chasse

Marié à Agnès de Navarre, leur union tumultueuse entraîne le retour de cette dernière en Navarre, repoussée par son mari ? lassée de ses infidélités ? mise à l’abri pendant les périodes de guerre ? …les raisons invoquées sont multiples.

Pour elle, (parce qu’il la languit ? parce qu’il se repent de ses infidélités ?) Gaston écrira un poème en occitan « Aqueros mountagnos » (Se canto).

En 1951 par Joseph Canteloube, compositeur, musicologue et folkloriste, dans son « Anthologie des chants populaires français » évoque une autre origine . Il s’appuie sur un chant qui commence par « Sul pont de Nanto; I’a un auzelou »et développe l’hypothèse suivante: «Chanson très répandue en Roussillon, comté de Foix, Guyenne, Gascogne, Languedoc, Auvergne etc. elle fut très probablement écrite par des matelots toulousains transportant le pastel de Toulouse à Nantes pour le compte d’armateurs nantais ». Le pastel était cultivé en Lauragais. (Aude). Ce bleu pastel fit au XVIème siècle la fortune du Midi de la France.

Le pont dont parle la chanson est sans doute celui de Pirmil, situé à Nantes, sur une arche, duquel était construite une hôtellerie pour les mariniers. Mais là encore, aucune certitude, surtout qu’il y a quelques années, à Erfurt, un universitaire de Tübingen, dans un chartrier datant des années 1370-1420, découvre une version en Souabe (un dialecte allemand) du « Se Canto » qui permet de penser qu’il serait antérieur au XVème siècle (source: Thibaut Plantevin, site Zic Trad).

Plusieurs sens

Au premier degré, ce chant illustre le thème favori des troubadours de l’époque : la relation impossible des amants séparés.

Prise à double sens selon le langage codé (« Langue des oiseaux »), le troubadour (le rossignol) évoque la répression (la percussion des Cathares), et la dame exilée (les derniers Parfaits en exil en Espagne).

hymne occitan

youtube.com

Se Canto est depuis plusieurs siècles, considéré comme un hymne d’attachement et de ralliement à l’ensemble de l’Occitanie. Aujourd’hui incontournable, il joue un rôle de signe de reconnaissance pour l’ensemble des occitans fiers de leur passé et de leur langue.

Plusieurs versions

Se canto est repris en plusieurs versions selon les lieux et les dialectes : Se Canta,Si Canti, Se Chanta, A la font de Nîmes, Aqueras montanhas, Montanes Araneses….

La musique et le sens restent les mêmes, seules les paroles varient légèrement…

Dejós ma fenèstra                                                   Sous ma fenêtre
I a un aucelon                                                          Il y a un petit oiseau
Tota la nuèit canta                                                 Qui toute la nuit chante
Canta sa cançon                                                      Chante sa chanson

Refrain

Se canta, que cante                                          S’il chante, qu’il chante
Canta pas per ieu                                             Il ne chante pas pour moi

Canta per ma mia                                            Il chante pour ma mie
Qu’es al luènh de ieu                                       Qui est loin de moi

Dessús ma fenèstra                                                     Au dessus de ma fenêtre
I a un ametlièr                                                             Il y a un amandier
Que fa de flors blancas                                              Qui fait des fleurs blanches
Coma de papièr                                                           Comme du papier

Refrain

Aquelas flors blancas                                                 Ces fleurs blanches
Faràn d’ametlons                                                       Feront des amandes
N’emplirem las pòchas                                              On s’en remplira les poches
Per ieu e per vos                                                          Pour moi et pour vous

Refrain

Aval dins la plana                                                        En bas dans la plaine
I a un pibol traucat                                                      Il y a un peuplier troué
Lo cocut i canta                                                             Le coucou y chante
Benlèu i a nisat                                                              Peut-être y a-t-il niché

Refrain

Aquelas montanhas                                                      Ces montagnes
Que tan nautas son                                                       Qui sont si hautes
M’empachan de veire                                                    M’empêchent de voir
Mas amors ont son                                                        Où sont mes amours

Refrain

Abaissatz-vos, montanhas                                           Abaissez vous montagnes
Planas auçatz-vos                                                          Plaines, haussez vous
Per que posqui veire                                                      Pour que je puisse voir
Mas amors ont son                                                        Où sont mes amours

Refrain

Aquelas montanhas                                                         Ces montagnes
Se rabaissaràn                                                                 Se rabaisseront
E mas amoretas                                                               Et mes amourettes
Se raprocharàn                                                                Se rapprocheront

Refrain

La Coupo Santo

En 1867, le poète catalan Don Victor Balaguer, chantre du fédéralisme catalan est arrêté à Barcelone, pour être déporté ; ayant réussit à passer la frontière, Frédéric Mistral et ses amis félibres l’accueillent en Provence avec sa famille; exilé politique , les fédéralistes occitans le protègent et lui évitent une mort certaine dans les terribles geôles espagnoles.

Ses amis catalans, pour remercier les félibres provençaux, font couler une magnifique coupe d’argent massif chez le joaillier Jarry à Paris ; cette coupe est gravée gratuitement par l’orfèvre Fulconis, natif de Saint Etienne de Tinée.

                 COUPO SANTO

nemausensis.com

En remerciement Frédéric Mistral écrit un poème sur une musique de Nicolas Saboly (XVIIème siècle) : la Coupo Santo, chant qui ne s’applaudit pas car il fait référence à des événements dramatiques.

La Coupo Santo est chantée en Languedoc-Roussillon , Provence et dans les provinces occitanes d’Italie tandis que Se Canto est dans l’Occitanie actuelle, considéré comme un chant pyrénéen et d’Occitanie par excellence. 

Se canto aujourd’hui

Se Canto est utilisé publiquement pour montrer son attachement régional.

Ainsi le député béarnais Jean Lassalle le chante à l’Assemblée Nationale le 3 juin 2003 pour protester contre l’abandon de sa région par les pouvoirs publics. François Bayrou l’ utilise en clôture de son discours de candidature aux élections présidentielles le 2 décembre 2006 ; Cécile Duflot en entonne le refrain lors d’un meeting de la gauche unitaire aux élections régionales, à Montpellier, le 12 novembre 2015.

Toulouse Football Club                                                                                           tfc.r

Désormais Se Canto est l’hymne des supporters du Football Club Toulousain, de ceux du club de rugby à XV biterrois (Association Sportive de Béziers Hérault-ASBH), des équipes d’Occitanie féminine et masculine de football :  les supporters le chantent à chaque entrée des joueurs sur la pelouse.

Se Canto est interprété par différents chanteurs sur des versions « modernisées ».

Pour vous en faire une idée je vous invite à écouter:        SE CANTO

J’espère que cet article vous a plu. Vous connaissez maintenant notre « hymne » régional.

Anne-Marie

Si cet article vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Si ce n’est déjà fait, inscrivez vous JE M’INSCRIS

Ainsi inscrit(e) vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et recevrez personnellement mes « billets hebdomadaires ».