Le Roussillon, une région dans la région

Le Roussillon est une ancienne province. Tantôt français, tantôt espagnol, toujours catalan, ce territoire a son histoire et une identité forte.

Dans cet article nous en faisons un tour rapide pour en comprendre la spécificité :

– le comté du Roussillon

le royaume de Majorque

– le département des Pyrénées-Orientales

une culture catalane

– un rattachement contesté

Le comté du Roussillon

couleurs roussillon;

boowiki.org

La plaine du Roussillon

A l’extrémité ouest des Pyrénées, la plaine du Roussillon, surplombée par le pic du Canigou, est irriguée par trois fleuves : le Tech, la Têt et l’Agly. Elle s’étend jusqu’à la Méditerranée, la côte vermeill.

A l’origine

Vers 500 avant Jésus-Christ un peuple ibère, les Sordes, occupe la plaine roussillonnaise.

A l’époque romaine un oppidum, Ruscino, situé à l’est de l’actuelle ville de Perpignan, gère la région à laquelle il donnera son nom de Roussillon.

Les Wisigoths, puis les Sarrasins vont successivement occuper la région.

Le comté du Roussillon est une subdivision Administrative du Royaume wisigothique.

A cette époque, le comté recouvre une partie du territoire de l’actuel département des Pyrénées-Orientales (sans la Cerdagne et le Capcir).

La disparition du comté

Les rois wisigoths règnent sur la péninsule ibérique et la Septimanie depuis le Vème siècle, mais les épidémies de peste ainsi que des successions de périodes de famines de la fin du VIIème siècle affaiblissent le royaume wisigoth. Des conflits de clans accroissent sa vulnérabilité.

Les musulmans ont conquis l’Afrique du Nord et se préparent à envahir la péninsule ibérique en profitant des désaccords de la noblesse wisigothique.

Ils poursuivent leur avancée du sud au nord ; Séville et Tolède sont prises en 711, Saragosse en 714.

En 721, l’invasion arabe fait disparaître le comté.

invasion arabe; omeyades;rossillon;

wikipedia.org

La reconquête carolingienne

L’empire carolingien entreprend la reconquête de l’ouest des Pyrénées ; la prise de Gérone en 781, puis celle de Barcelone en 801, rétablissent les comtés; le territoire du Nord-Est de la péninsule repris par les carolingiens devient une zone politico-militaire : la Marche (fief frontalier)d’Espagne.

Le comté du Roussillon est intégré à cette zone puis au marquisat de Gothie (royaume wisigoth de Toulouse).

Après le traité de Verdun en 843, le comté est attribué à Charles II dit le Chauve.

Le retour à l’Espagne

A la fin de la dynastie carolingienne, considéré comme un bien patrimonial, réduit à la seule partie orientale de l’actuel département des Pyrénées-Orientales, il revient à la dynastie d’Ampurias. Il a alors pour capitale Château-Roussillon.

A sa mort, en 1172, Guisnard II de Roussillon lègue le comté du Roussillon au roi Alphonse II d’Aragon.

Lors de la croisade des Albigeois, le roi Pierre d’Aragon , au côté des Albigeois est vaincu et tué à la bataille de Muret en 1213. Par le traité de Corbeil en 1258, le roi d’Aragon renonce à ses terres du Languedoc (sauf Montpellier) au profit du roi de France, lequel lui laisse le Roussillon.

La province française du Roussillon

Plusieurs querelles successorales et les différents mouvements qui vont contribuer à la constitution des royaumes de France et d’Espagne verront le comté du Roussillon, passer sous les tutelles du roi d’Aragon, du royaume de Majorque, du comte de Foix, du comte de Barcelone, etc..

En 1641, la Catalogne, perdante dans l’union des couronnes de Castille et d’Aragon, se soulève contre le pouvoir central espagnol. Elle fait appel à Louis XIII, roi de France qu’elle proclame comte de Barcelone, Roussillon et Cerdagne. Richelieu saisit l’occasion et par le traité des Pyrénées le 7 novembre 1659, annexe le Roussillon et une partie de la Cerdagne à la France.

Le royaume de Majorque

royaume de majorque; espagne; france;

La Palma

wikipedia.org

Sa construction

Le roi Jacques Ier d’Aragon dans sa politique de reconquête en 1229, crée le royaume de Majorque, d’abord à partir des îles Baléares (Ibiza, Minorque, Majorque).

Il en finalise la construction politique par le testament qui confie ce royaume à son fils Jacques II d’Aragon ( qui se fera appelé Jacques Ier de Majorque) en 1262 : les îles, les comtés de Roussillon et de Cerdagne, les villes de Collioure et de Montpellier, le vicomté de Carlat (en Haute-Auvergne).

Ses péripéties

Jacques Ier de Majorque, à la mort de son père en 1276 règne de manière autonome et sans contrainte sur ce royaume. Perpignan en devient la capitale et le souverain y fait construire le Palais des rois de Majorque où il réside, mène une luxueuse vie de cour.

Suite à un conflit de souveraineté entre le roi de Majorque et son frère Pierre III d’Aragon, les îles sont envahies. Le conflit dure jusqu’en 1298 où le roi de Majorque retrouve ses terres. Le royaume de Majorque peut alors s’épanouir dans le calme et la prospérité.

Sa division

Mais la couronne d’Aragon n’a de cesse de reconquérir ce royaume. En 1344, le roi Pierre IV d’Aragon le dépouille des comtés du Roussillon et de Cerdagne et de la seigneurie de Montpellier ; il vend cette dernière au roi Philippe VI de France en 1349. Le reste du royaume subsiste cependant juridiquement jusqu’à son abolition par les décrets de Nueva Planta de 1716.

Le département des Pyrénées-Orientales

La province du Roussillon

De 1659 à 1790, le Roussillon est une province française qui recouvre trois vigueries (juridictions administratives) : la viguerie du Roussillon, celle du Conflent et celle de Cerdagne.

comte du roussillon; occitanie;

kipedia.org

Le Roussillon est un gouvernement et une intendance, gérés à partir de 1787 par une assemblée provinciale.

Le département des Pyrénées-Orientales

Le 9 février 1790, ce territoire devient département du Roussillon ; ce nom trop marqué par celui de la province de l’ancien régime sera modifié en département des Pyrénées-Orientales le 26 du même mois.

Une tentative fugitive (treize mois) de la couronne espagnole de reprendre le territoire en avril 1793, la guerre du Roussillon, mit fin à la prétention espagnole sur ce département.

Il est constitué de l’ancienne province du Roussillon (de culture catalane) et d’un morceau de celle du Languedoc, les Fenouillèdes (de culture occitane).

Le département prend parfois l’appellation de Roussillon et ses habitants le nom de catalans.

Il est frontalier de la province espagnole de Gérone, entouré par les départements de l’Aude au nord, de l’Ariège et de la Principauté d’Andorre à l’ouest, bordé par la Méditerranée à l’est.

Une culture catalane

Comme c’est souvent le cas dans des régions frontalières soumises à des dominations successives , ici tantôt de l’Espagne, tantôt de la France, la culture locale est vivace: elle permet de conserver une identité locale malgré les aléas successifs d’appartenance à des pays différents.

La langue locale

La langue locale, bien que subissant comme toutes les langues régionales en France, une forte domination du français, langue nationale, conserve une forte utilisation ; le catalan est parlé en Espagne en Catalogne et en France dans les Pyrénées-Orientales.

Des traditions

De nombreuses traditions spécifiques à ce territoire sont conservées : la sardane, la Sanch, la fête de l’ours, celle des bruxes (sorcières), la fête du babau, etc. elles ont donné ou donneront lieu à des articles sur ce site ou à des billets hebdomadaires d’Occitanie-découvertes.

La gastronomie

Cuisine méditerranéenne par excellence, elle rassemble couleurs et saveurs ensoleillées, proches de la cuisine espagnole.

Elle a fait l’objet d’un article sur ce site:la cuisine catalane.

Un rattachement contesté

Une première partition administrative

Les lois de 1871 et 1884 confirment communes et départements.

Une première décentralisation implique une partition administrative qui crée des régions de 1972 à 1982. La région Languedoc-Roussillon va regrouper les cinq départements du Gard, de la Lozère, de l’Hérault, de l’Aude et des Pyrénées-Orientales.

Cette nouvelle appellation de ce territoire est déjà contestée :la province du Languedoc avait pour capitale Toulouse et une influence sur le nord de l’Aude mais Montpellier avait une influence sur le sud de l’Aveyron et la région de Millau qui sont désormais dans la nouvelle région Midi-Pyrénées…Le Roussillon y retrouve sa spécificité dans l’appellation.

Un rattachement contesté

La réforme administrative de 2014 réunit les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

languedoc;roussillon;midi pyrenes, occitanie;

wikipedia.org

Trouver un nom à cette nouvelle entité donne lieu à nombreux débats, consultations, votes…

La majeure partie de cette nouvelle région administrative se trouve dans l’Occitanie médiévale, bien que ne la recouvrant pas totalement ; le nom Occitanie est donc choisi ; mais le Roussillon n’apparaît plus… un compromis , plus ou moins bien accepté des catalans, et le 24 juin 2016 l’appellation Occitanie-Pyrénées Méditerranée est confirmée ; début 2017, après examen de 326 projets, la proposition de Léa Filipowicz est retenue pour l’identité visuelle de la nouvelle région : le visuel allie la croix occitane d’or aux pals catalans de gueule et d’or.

J’espère que cet article vous a plu.

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Inscrivez-vous : vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et serez abonné à mes billets hebdomadaires.

JE M’INSCRIS

https://fr.m.wikipedia.org/

http://www.linternaute.com/