Occitanie...découvertes

Pas à pas…découvrez les coutumes…entrez dans les spécificités de cette région…pour la découvrir et l'aimer.

rourgue;province;occitanie;

Le Rouergue, une province occitane

Le Rouergue, une province occitane

Le Rouergue est une ancienne province française. Elle s’étend sur l’actuel département de l’Aveyron, une frange du Lot et du Tarn-et-Garonne.

Dans cet article découvrons le :

– la province

– sa culture et son patrimoine

– ce qu’il en reste

La province

Sa situation géographique

Le Rouergue se situe au sud du Massif Central où il culmine à 1463m au Cazalet,sur le plateau de l’Aubrac, en bordure de la Lozère.

Il est limité au nord par l’Auvergne, au sud par le Languedoc, à l’ouest par le Quercy et à l’est par le Gévaudan.

Composé de plateaux (Aubrac, Ségala, Causses), le Rouergue est traversé par de profondes vallées d’affluents et sous-affluents de la Garonne :

– celles du Tarn et du Lot, affluents de la Garonne ;

– celle de l’Aveyron et de la Dourbie, affluents du Tarn ;

– celle du Viaur, affluent de l’Aveyron ;

– celle de la Truyère, affluent du Lot.

Deux bassins sédimentaires, le rougier de Camarès et le vallon de Marcillac, sont les seuls reliefs en creux de la province.

carte rouergue;occitanie;

rodez-aveyron.skyrock.com

Des Rutènes aux Wisigoths

Au IVème siècle, le Rouergue est habité par les Rutènes. Ce peuple d’origine celte d’Europe centrale est allié aux Arvernes.

La province tombe sous la domination romaine; les empereurs Auguste, puis Valentinien y établissent des colonies romaines.

Simultanément, dès l’an 250, Saint-Martial entreprend la christianisation de la région. Le culte de Ruth, divinité celtique, persiste jusqu’au Vème siècle et c’est Saint-Amans qui convertit la majorité du peuple rutène.

Au Vème siècle les Wisigoths occupent le sud de la France et au-delà. Il rattache la région au royaume wisigothique de Toulouse.

Du royaume de Toulouse aux comtés de Rouergue et de Rodez

Charles II dit « Le Chauve » (823-877) érige le Rouergue en comté.

En 852, les comtes de Rouergue s’emparent de Toulouse et fondent la maison de Toulouse : les aînés deviennent comtes de Toulouse, les cadets gardent le comté de Rouergue.

Le comté de Rouergue comprend le comté de Rodez, la Haute Marche (Millau) et la Basse Marche (Villefranche-de-Rouergue).

Pendant la croisade des Albigeois (1208-1244) la plupart des villes du Rouergue sont détruites par Simon IV de Montfort.

En 1579, le Rouergue est rattaché, avec l’Agenais, le Quercy et le Périgord, à la généralité de Guyenne.

Pendant les guerres de religion, le Rouergue adopte la Réforme. Les protestants prennent les armes contre la Ligue et les morts se multiplient tant du côté catholique que du côté protestant. L’avènement d’Henri IV ramène la paix et en 1607, le Rouergue rejoint le domaine royal français.

En 1779, il constitue avec le Quercy, la Haute-Guyenne.

Du Rouergue à l’Aveyron

En 1790, le Rouergue est séparé de la Guyenne pour former le département de l’Aveyron et Rodez en devient le chef-lieu.

carte aveyron; occitanie;

carte-2-france.com

En 1808, la région de Saint Antonin, Laguépie et Parisot est détachée et rejoint le nouveau Tarn-et-Garonne.

Sa culture et son patrimoine

Traditions locales

Outre la chasse, la pêche et la cueillette des champignons communes à de nombreuses régions du Sud du Massif Central, le Rouergue a une tradition particulière et très enracinée : le jeu de quilles.

Un article consacré aux jeux de quilles en Occitanie en fait état.

Les fêtes de villages perpétuent danses et chants du Rouergue.

Gastronomie du Rouergue

Elle reflète la richesse des produits du terroir.

Si en Aubrac l’aligot est la spécialité aveyronnaise la plus connue avec les tripoux, la viande d’Aubrac, les pétites ( pansettes d’agneau farcie de fraise de veau), le fromage Laguiole, le gâteau à la broche et la fouace à la fleur d’oranger ne sont pas en reste.

gâteau a la broche;aveyron; rouergue;occitanie;

bien-manger.com

Cèpes, foie gras, fromages de chèvre (cabécous d’Autan, cabécous du Fel), gâteau à la broche, flaunes, rissoles, farçous, etc … sont de nombreuses spécialités aveyronnaise sans oublier le mondialement connu roquefort !

Le patrimoine

De son passé rouergat, la région garde de nombreux châteaux :Belcastel, Brousse-le-Château, Estaing, Najac, Onet-le-Château, Séverac-le-Château, Pomayrols, Conques…

Dans le sud de la province, Templiers et Hospitaliers sont restés pendant 150 ans en laissant leur empreinte ; sur le Larzac, plateau du sud de la province subsistent les traces de leurs forteresses: La Cavalerie, La Couvertoirade, Sainte-Eulalie-de-Cernon, Saint-Jean-d’Alcas, Le Viala-du-Pas-de Jaux….

carte lazac templiers;rouergue;aveyron;occitanie;

lacouvertoirade.com

Ce qu’il en reste

Le plus grand département

Avec une superficie de 8 735 kilomètres carrés, l’Aveyron est le département de la région le plus étendu mais reste peu peuplé avec une moyenne de 32 habitants au kilomètre carré. Cette population est très inégalement répartie ; les agglomérations de Rodez, Millau, Decazeville et Villefranche-de-Rouergue en concentrent l’essentiel, tandis que le Causse Noir, le Larzac, l’Aubrac ont une faible densité de population.

Une économie traditionnelle

L’activé économique du Rouergue reste très traditionnelle.

L’élevage bovin et ovin est au centre de l’agriculture. ; la transformation fromagère en résulte : fromage laguiole, pérail et roquefort.

La coutellerie à Laguiole, la ganterie à Millau, la filière bois complètent le paysage économique.

L’économie industrielle reste limitée aux grandes agglomérations.

L’attrait touristique

Le Rouergue est riche d’un grand nombre de villages qui ont mérité la qualification de « plus beaux villages de France » : Belcastel, Brousse-le-château, La Couvertoirade, Conques, Estaing, Najac, Peyre, Saint-Côme-d’Olt, Sainte-Eulalie d’Olt, Sauveterre-de-Rouergue.

conques;rouergue;aveyron;occitanie;

wikipedia.org

Comme dans la plupart des départements d’Occitanie le tourisme est en plein développement dans l’Aveyron.

Gorges du Tarn, de l’Aveyron, vallée du Lot….Roquefort et ses caves…le Larzac et ses villages templiers… les monts et lacs du Lévezou….le viaduc de Millau…l’abbaye de Conques sur le chemin de Compostelle… les burons et la transhumance en Aubrac…les beaux villages cités précédemment sont autant d’attraits touristiques de ce département.

J’espère que cet article vous a plu.

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Inscrivez-vous : vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et serez abonné à mes billets hebdomadaires.

JE M’INSCRIS

https://fr.m.wikipedia.org/

http://www.chateau-lunac.com/

https://www.guide-tarn-aveyron.com/fr

Précédent

Cuisine de nos montagnes

Suivant

Mademoiselle Gineste, une Juste parmi les Nations

  1. Thiry

    Le point culminant de l’Aveyron est de 1463 m au Cazalet.

  2. Michel

    Une petite précision : l’Aveyron n’est pas le département le plus étendu en France. Il se classe en 6e position. Le plus étendu est la Guyane avec 86504 km2. Pour la France hexagonale c’est la Gironde qui est la plus étendue avec 10 000Km2. Par contre l’Aveyron est le département le plus étendu de la région Occitanie.

  3. MARTY

    Impensable de ne pas avoir parlé de la belle langue d’oc ou Occitan. C’est une erreur ou volontairement une désinformation !

    • Ni l’un ni l’autre! si vous suivez ce site vous savez qu’un article est consacré, toutes les cinq semaines, au parler des habitants de l’Occitanie, pas à l’Occitan. Un article a évoqué la langue occitane, brièvement (ce n’est pas un livre, c’est un article de blog…)https;//ww.occitanie-decouvertes.com/patois-dialecte-occitan/.
      Dans cet article il est précisé en conclusion:
      « Les articles, les billets hebdomadaires,d’Occitanie-découvertes, sur le thème du langage, n’en déplaise aux VRAIS occitans, ciblent plus le vocabulaire courant dit « francitan » ; le but est d’éclairer touristes, nouveaux arrivants, de rappeler parfois des souvenirs à d’anciens jeunes, pas de leur apprendre l’occitan, d’autres le font bien mieux que nous ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com