Les Pyrénées ariégeoises

Les Pyrénées ariégeoises font partie des 6 parcs régionaux naturels d’Occitanie-Pyrénées Méditerranée

Avec 2 parcs nationaux (Parc National des Pyrénées et Parc National des Cévennes) et 6 parcs régionaux (Les Causses du Quercy, Les Grands Causses, Le Haut-Languedoc, La Narbonnaise en Méditerranée, Les Pyrénées Catalanes, Les Pyrénées Ariégeoises), la région Occitanie-Pyrénées Méditérranée témoigne de sa volonté de protéger et mettre en valeur ses grands espaces ruraux ou de montagne.

Dans cet article, je vous présente les Pyrénées ariégeoises à travers :

– le parc naturel régional

– la description des Pyrénées ariégeoises

– leurs activités

Le parc naturel régional

Description

Le parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises est créé en 2009.

Avec une superficie de 2 468 km², le parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises occupe 40 % du département de l’Ariège.carte du parc naturel des pyrenes ariegeoisess;occitanie;

docplayer.fr

Il regroupe 138 communes et plus de 43 000 habitants soit 30 % de la population du département.

Objectifs

Un parc naturel régional a pour objectifs de préserver le patrimoine naturel, paysager et culturel d’un territoire, de contribuer à son aménagement et à son développement socio-économique local.

Grâce à lui et à ses partenariats, les Pyrénées ariégeoises se sont dotées d’une dynamique et d’un support pour préserver et valoriser leur patrimoine afin d’en faire un vecteur de développement.

Des climats

Les Pyrénées ariégeoises sont à la confluence des 3 climats : le climat océanique, le climat méditerranéen et le climat montagnard.

Cette position crée des micro-climats variables, dépendant de l’importance de ces influences selon l’altitude, l’exposition et la situation géographique.

Une zone transfrontalière

Le parc national des Pyrénées ariégeoises est mitoyen de deux parcs naturels andorrans et d’un parc naturel espagnol.

L’Andorre dispose de deux parcs naturels communaux :

* le parc naturel communal de Sorteny, au nord-ouest de la Principauté sur la paroisse d’Ordino, occupe 1 080 hectares ; il culmine au Pic de l’Estanyo à 2915 m et au Pic de la Serrère à 2 912m; il jouxte, au nord, le parc naturel des Pyrénées ariégeoises

* le parc naturel des vallées du Coma Pedrosa, à l’ouest de la Principauté couvre 1543 hectares au sein de la paroisse de la Massana ; dans une zone rude et montagneuse, il culmine au Pic de Coma Pedrosa à 2 942 m ; il est en continuité avec le parc naturel des Pyrénées ariégeoises et le parc naturel de l’Alt Pirineu en Catalogne espagnole.

Le 24 août 2018 un protocole de coopération permanente est signé à la Massana (Andorre) entre ces quatre parcs.

Description des Pyrénées ariégeoises

Des zones naturelles

Les Pyrénées ariégeoises se répartissent selon trois parties naturelles, du nord au sud :

-au nord , les « Petites Pyrénées », partie ariégeoise du Volvestre et la chaîne du Plantaurel limitée par la rivière Ariège.

en avant-monts, le Séronais, le Saint-Gironnais et le Bas -Sarlat

au sud et au centre, la zone montagnarde structurée en vallées : vallée du Vicdessos et de son affluent le Siguer, de Saurat et de la Courbière, le col de Port et le massif des Trois Seigneurs à Tarascon-sur-Ariège, la vallée de la Barguillère, les cols des Marrous et del Bouich à Foix, la vallée de l’Arac, et le Port de Lers, le Haut-Salat et la cascade de l’Ars, le Castillonais avec les Vallées de la Bellongue, du Biros et de Bethmale, le pic de Crabère et le massif du Mont Valier.

Points culminants

Les Pyrénées ariégeoises culminent entre 2800 et 3200 mètres :

– à 3 143 m à la Pique d’Estats

– à 3 077 m au Pic de Montcalm

– à 3 072 m au Pic du port de Sullo

– à 2 914 m au Pic de Canalbonne et au Pic de Medécourbe ( ce dernier partagé par la France, l’Andorre et l’Espagne est le symbole de la convergence transfrontalière des trois espaces protégés -cf.plus haut)

– à 2 838 m au Mont Valier.

mont valier;ariege;pyrenees;

Le Mont Valier  –flickr.com

Rivières et lacs

L’eau est abondante et d’excellente qualité dans les Pyrénées ariégeoises.

L’Ariège ne traverse pas le parc naturel mais sa rive gauche en représente la limite.

Cependant de nombreuses rivières parcourent les Pyrénées ariégeoises :l’Arize, le Lez, le Salat, le Vicdessos, le Volp.

lac de bethmale;pyrenees ariegeoises;occitanie;

Lac de Bethmale – flickr.com

69 lacs et étangs d’altitude, 33 tourbières et 133 mares sont répertoriées.

Les ressources souterraines sont importantes.

Faune et flore riches et protégées.

Les Pyrénées ariégeoises abritent un très grand nombre d’espèces animales.

L’isard, plus petit que le chamois, est l’animal emblématique des Pyrénées. Menacé de disparition dans les années 1950, il a bénéficié de mesures de protection. Avec le bouquetin des Pyrénées (réintroduit en 2014) ils parcourent, avec agilité, les pentes abruptes et les escarpements rocheux de la montagne.

isard;pyrenees ariegeoises;occitanie;

L’isard- flickr.com

Le desman des Pyrénées ou rat trompette (à cause de la forme de son museau), insectivore, vit dans les torrents et les lacs pyrénéens. Il y rencontre l’euprocte des Pyrénées (amphibien) .

Le lézard des Pyrénées (saurien) fréquente les recoins des éboulis de rochers des torrents asséchés.

Le lagopède alpin (perdrix des neiges), grand tetras, perdrix grise et gypaète barbu s’y rencontrent également.

On y retrouve aussi la marmotte des Alpes qui, ayant disparu des Pyrénées, a été réintroduite en 1948.

La population des derniers ours sauvages des Pyrénées, étant passée en dessous du seuil critique de 30 individus en 1970, des ours issus de Slovénie ont été réintroduits. Décision polémique qui ne fait pas l’unanimité dans la population locale, l’ours étant accusé de causer des dégâts dans les troupeaux.

lis des pyrenees;ariege;occitanie;

Le lis des Pyrénées- flickr.com

La flore des Pyrénées ariégeoises est riche de plus de 1700 espèces recensées ; certaines sont particulièrement remarquables en raison de leur rareté ou leur fragilité , et sont protégées. C’est le cas de la linaigrette engainante, de la céraiste des Pyrénées, de l’orchis à odeur de vanille, de la droséra à feuilles rondes ou du lys des Pyrénées.

Un patrimoine varié

Outre le patrimoine naturel offert par ses lacs, ses vallées, ses montagnes, les Pyrénées ariégeoises disposent d’un domaine souterrain riche : grottes de Niaux, du Mas d’Azil , de Bedeilhac et leur patrimoine préhistorique, rivière souterraine de La Bouiche.

chateau de foix;pyrenees ariegeoises;

Château de Foix- flickr.com

Châteaux et vestiges médiévaux sont nombreux : château de Foix, de Miglos, de Tourtouse, de Seix, de Mirabat…mais aussi patrimoine bâti dans les villages tels que puits, lavoirs, maisons aux toits d’ardoises…

Le patrimoine religieux constitue un élément emblématique du territoire : douze églises et chapelles sont classées au titre des Monuments Historiques, vingt-six y sont inscrites. L’architecture des églises est extrêmement variée, mais les clochers-murs sont très fréquents et l’art roman très présent. La voie des piémonts vers Saint Jacques de Compostelle passe par Saint Lizier. Ce patrimoine religieux est aussi en lien avec le développement des ordres religieux et des abbayes au Moyen-Âge.

Le patrimoine immatériel des savoir-faire est typique du territoire : toiture en ardoise, confection des sabots de Bethmale….

Du point de vue du patrimoine gastronomique, la liste est longue :les fromages au lait cru des Pyrénées, la mounjetado (cassoulet ariégeois), l’asinat (potée aux choux ariégeoise), la croustade du Couserans, le millas (dessert à base de farine de maïs), l’Hypocras (apéritif à base de plantes) et d’autres encore…

Les activités

Une reconversion imposée

Au début du 20ème siècle, les petites parcelles agricoles des Pyrénées ariégeoises ne permettent plus aux familles de vivre ; les habitants doivent faire preuve de beaucoup d’imagination pour trouver des activités de survivance. C’est ainsi que certains sont devenus « montreurs d’ours », colporteurs de vanille, de pierre à faux, de glace. D’autres se sont fait « bouilleurs de cru » ambulants ou chercheurs d’or.

Le pastoralisme

Bien qu’ayant perdu 51,8 % de ses exploitations agricoles en 20 ans , les Pyrénées ariégeoises en compte désormais 747 dont 63 portent le label AB d’agriculture biologique.

Le territoire compte de nombreuses races locales domestiques adaptées aux conditions locales et à la mise en estives.

transhumance;ariège;occitanie;

Transhumance dans le Couserans- haut-couserans.com

Une activité fromagère répartie entre producteurs fermiers, artisans et petite industrie, principalement identifiée par une tomme de lait de vache au lait cru, dans la tradition dite du Bethmale, est très présente.

L’artisanat et l’industrie

L’industrie lourde est en déclin mais la production de papier, d’énergie hydroélectrique subsistent.

Les exploitations de matériaux de construction tels que le marbre, les grès, les ardoises sont nombreuses.

La carrière de talc de Trimouns est l’un des principaux acteurs de l’économie locale.

talc-ariege-trimouns-luzenac-occitanie

Carrière de Trimouns

La mise en valeur de l’artisanat local lui permet de se maintenir : vannerie, travail du bois, de la corne, coutellerie, etc…

Le tourisme

Comme dans toute la région Occitanie-Pyrénées Méditerranée, le tourisme tient une place importante dans l’économie des Pyrénées ariégeoises.

Le décor naturel attire randonneurs et amoureux des espaces ; lacs, étangs, rivières font le plaisir des pêcheurs.

La richesse patrimoniale de la région offre ses multiples atours.

Le parc naturel des Pyrénées ariégeoises a mis en place la « Marque Parc ». Cette estampille ambitionne de devenir une bannière reconnue sur les Pyrénées ariégeoises. Outil de promotion pour les producteurs agricoles, les artisans, les acteurs du tourisme , elle permet d’identifier des produits locaux garantis par des cahiers des charges exigeants.

Sources: https://www.ariege.com/ https://www.lacsdespyrenees.com/ http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/ www.produits-parc-pyrenees-ariegeoises.fr /wikipedia.org

J’espère que cet article vous a donné envie de mieux connaître cette partie de notre région.

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions. Partagez et faites connaître ce blog autour de vous.

Inscrivez vous : vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et serez abonné à mes billets hebdomadaires

      1. JE M’INSCRIS