Occitanie...découvertes

Pas à pas…découvrez les coutumes…entrez dans les spécificités de cette région…pour la découvrir et l'aimer.

oignons;occitanie;

L’oignon en Occitanie

L’oignon en Occitanie

L’oignon (que certains, en Occitanie, prononcent « oagnon »), est une plante potagère cultivée partout y compris en Occitanie. A l’heure où l’on prône le « manger local », il est intéressant de connaître ceux qui sont cultivés près de chez nous.

Il est localement appelé « cèbe »(de son appellation occitane céba).

Dans cet article découvrons :

– L’oignon

-Les oignons occitans

-Ma recette

L’oignon

Un bulbe

L’oignon est une plante herbacée de la famille des Amaryllidaceae. Cette plante est cultivée pour son bulbe ou pour ses feuilles, comme légume ou comme condiment.

L’oignon est une plante de 60 à 100 cm ; ses feuilles vertes sont cylindriques et creuses. Le bulbe de l’oignon est formé par plusieurs bases de feuilles, épaissies, qui s’enveloppent les unes sur les autres.

Il existe plus de 1000 variétés d’oignons en Europe et plus de 50 répertoriées en France.

Une histoire

L’oignon provient d’une espèce d’Asie centrale. Son utilisation est millénaire.

Apprécié des Égyptiens, on en trouve dans les tombeaux comme nourriture laissée aux défunts. Les Grecs, les Romains, les Gaulois le cultivent et le consomment. Cuit ou cru, il est très utilisé dans les cuisines du Sud.

Sa culture

L’oignon se cultive sous différents climats, avec une préférence pour un climat doux et peu humide.

Il apprécie les sols sableux, légers et une exposition ensoleillée, et craint l’humidité.

Il peut être semé ou planté.

Son utilisation

L’oignon s’utilise cru, cuit, en condiment ou en aromates.

Cru il parfume et agrémente les salades; il peut aussi se consommer à la croque au sel.

Cuit , haché finement et roussi , il donne couleur et goût aux recettes qu’il accompagne. Il peut aussi se consommer comme légume, cuit entier au four .

Ses vertus

Il contient de nombreux minéraux et oligo-éléments qui lui donnent des qualités immunitaires et anti-oxydantes. Il est riche en vitamine C.

Peu calorique, il a des propriétés diurétiques. Il régule l’excès de sucre dans le sang et limite les risques d’obstruction des vaisseaux sanguins.

Pourquoi l’oignon nous fait pleurer ?

Éplucher ou couper des oignons provoque un larmoiement. Cet inconvénient est dû à sa composition chimique et au fractionnement de certaines molécules volatiles qui le constituent.

Quelques astuces pour éviter ce larmoiement:l’éplucher dans de l’eau, froide ou chaude; utiliser un couteau bien aiguisé ; procéder sous la hotte aspirante…

oignons;larmes;occitanie;

 

food-info.net

Les oignons occitans

L’oignon doux des Cévennes

Connu depuis le XVIIIeme siècle, l’oignon des Cévennes s’est développé depuis les années 1950 sur le versant sud des Cévennes, dans les départements du Gard et de l’Hérault. Suite à la disparition de l’élevage du ver à soie et donc de la culture du mûrier dans ces régions, les terrasses libérées ont ainsi été utilisées pour la culture des oignons.

Il est cultivé sur des terrasses (les faïsses) soutenues par des murets de pierres sèches.

Il a obtenu le label d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) en 2003.

oignons doux des cevennes; occitanie;

 

wikipedia.org

D’aspect blanc et nacré, il se caractérise par une texture très tendre, un goût délicat, légèrement sucré.

Récolté en août-septembre, il se conserve et on peut le trouver sur les étals jusqu’en avril.

La Cèbe de Lézignan

L’oignon doux de Lézignan, appelé aussi « cébe » de Lézignan, a donné son nom à ce village de l’Hérault, entre Béziers et Pézenas, devenu en 1615 : Lézignan-la-Cèbe.

Il y est cultivé depuis le XVIIème siècle .

oignon de lezignan; cebe de lezignan;herault;occitanie;

bonplan.fr

Cet oignon présente un bulbe important ( il peut atteindre jusqu’à 2 kilos) et aplati, de couleur blanche ou jaune clair.

Extrêmement doux, légèrement sucré, il fait dire aux autochtones que « la céba dès Lézignan es douça como lou pan »(l’oignon de Lézignan est doux comme le pain). Il ne pique ni les yeux, ni les papilles.

De mai à septembre, il se consomme cru ou cuit.

L’oignon de Citou

Citou est une petite commune du nord de l’Aude, dans le Haut-Minervois.

Elle est connue localement pour ses productions d’oignons et de cerises.

oignons;trebons;haute pyrenees;

grand-carcassonne-tourisme.fr

La production d’oignons est ancestrale dans ce village mais relativement réduite (guère plus de 100 tonnes). Il s’agit d’une variété locale dont la graine est transmise de génération en génération.

L’oignon de Citou, d’aspect cuivré et plutôt plat, est réputé pour sa saveur douce et légèrement sucré. Si doux, dit-on, qu’il ne fait pas pleurer.

 

L’oignon de Trébons

Trébons est un village des Hautes-Pyrénées, dans la haute vallée de l’Adour. Il est connu pour sa culture de l’oignon depuis le XVIIIème siècle.

L’oignon de Trébons, de variété Hourcadère, bénéficie là d’un terroir constitué de terres d’alluvions et d’un micro-climat favorable à sa culture.

Il se présente sous la forme de quenouilles de 10 à 15 cm de long.

oignons;trebons;haute pyrenees;

 

terroirs-avenir.fr

Doux, digeste et peu lacrymogène, il se consomme cru ou cuit, toute l’année sous différentes formes :

– oignon doux primeur de mai à juillet

– oignon demi-sec puis sec : d’août à septembre

– « cébars » (repousses d’oignons secs) de novembre à avril.

L’oignon rouge de Toulouges

Toulouges est une commune des Pyrénées-Orientales, près de Perpignan. L’oignon y est cultivé depuis longtemps : un arrêté de l’an 13 de la République fait état de l’interdiction de jet d’oignons entre habitants dans cette commune.

Cet oignon, de couleur rouge, légèrement aplati, est de grosse taille. Lorsqu’on le découpe il révèle une chair nacrée.

oignons;toulouges;pyrenees orientales;

toulouges.fr

Planté de mars à avril, il se récolte à la mi-juillet ; sa forte teneur en eau ne permet pas une longue conservation (au maximum jusqu’au mois de novembre dans un endroit sec, frais et à l’abri de la lumière) .

L’oignon de Toulouges se consomme surtout cru ; utilisé cuit il est plus fade que les autres.

Ma recette

Cèbes de Lézignan farcis pour 4 personnes

4 gros oignons de Lézignan-la-Cèbe

100g de chair à saucisses

1/2 tasse de mie de pain trempée dans du lait

50 g de beurre

1 cuillère à soupe de fines herbes

1 cuillère à soupe de chapelure

2 grandes tasses de bouillon

sel, poivre, muscade

Pelez les oignons.

Creusez le centre et ciselez la chair retirée

Dans une cocotte faites fondre du beurre et revenir la chair ciselée des oignons, la chair à saucisse, la mie de pain trempée et essorée.

Ajoutez les fines herbes, salez, poivrez, muscadez.

Mélangez et laissez cuire une dizaine de minutes.

Disposez les oignons dans un plat à gratin ou une cocotte beurrés.

Garnissez-les de la préparation, parsemez de chapelure et de petits dés de beurre.

Mouillez avec le bouillon et faites cuire à four chaud ou dans la cocotte fermée une quarantaine de minutes.

Disposez dans le plat de présentation et arrosez d’un peu de jus de cuisson.

Servez chaud et régalez-vous.

https://www.cuisinealafrancaise.com

https://www.escapadeslr.com

Mon Païs Gourmand

http://www.coin-de-france.com/

wikipedia.org

J’espère que cet article vous a plu.

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Si ce n’est déjà fait, inscrivez vous et vous recevrez personnellement, en plus, mes « billets hebdomadaires ».

JE M’INSCRIS


Précédent

Les cathares, une histoire occitane

Suivant

La bastide en Occitanie

  1. Tout ça est à en pleurer de bonheur pour nos papilles et notre organisme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com