Les Pyrénées-Orientales

Un département d’Occitanie

Anciennement en région Languedoc-Roussillon, le département des Pyrénées-Orientales fait désormais partie de la région Occitanie/Pyrénées Méditerranée.

Le département des Pyrénées-Orientales, prend parfois l’appellation de Roussillon et ses habitants le nom de catalans…

D’une superficie de 4 116 km², d’une population de 471 038 habitants (2013), les Pyrénées-Orientales correspondent à l’ancienne province du Roussillon (de tradition catalane) et au Pays de Fenouillèdes ( de tradition occitane).

Les Pyrénées-Orientales sont situées à l’extrémité sud-ouest de la région Occitanie/Pyrénées Méditerranée. https://occitanie-decouvertes.com/les-pyrenees-occitanes/

Elles sont frontalières de la province espagnole de Gérone, entourées par les départements de l’Aude au nord, de l’Ariège et de la Principauté d’Andorre à l’ouest, bordées par la Méditerranée à l’est.

balade.roussillon.free.fr

La préfecture des Pyrénées-Orientales est Perpignan et ses villes principales Canet-en-Roussillon, Saint Estève, Saint Cyprien, Argelès-sur-Mer, Saint Laurent-de-la-Salanque.

Extrémité orientale de la chaîne pyrénéenne, ce département constitue pour une grande part, le Parc National des Pyrénées Catalanes. Son point culminant est le Pic de Carlit (2 921m) mais sa hauteur la plus connue est le Pic du Canigou.

Peu industrialisées, les Pyrénées-Orientales sont à dominante agricole, en particulier arboriculture, maraîchage, viticulture et un peu d’élevage.

Comme dans l’économie de beaucoup de départements d’Occitanie , le tourisme tient une place importante.

Quatorze régions naturelles découpent le département : la Cerdagne, le Haut-Conflent, le Vallespir, le Capcir, le Bas-Conflent, les Aspres, les Albères, les Fenouillèdes, le Ribéral, la plaine du Roussillon, la Salanque , les Corbières, la Côte Vermeille et la Côte Radieuse.

tourisme-pyreneesorientales.com

Les régions naturelles des Pyrénées

La Cerdagne

C’est la partie la plus élevée du département et la plus orientale des Pyrénées ; elle est partagée entre l’Espagne(50,3 % =la Basse-Cerdagne) et la France (40,7%=la Haute-Cerdagne).

Perché entre 1 100 et 1 800 m d’altitude la Cerdagne, sous influence méditerranéenne bénéficie de 300 jours d’ensoleillement par an.

Entourée de l‘Espagne, de l’Andorre, du Pays de Foix ariégeois https://occitanie-decouvertes.com/occitanie/ariege/, le Capcir et le Haut-Conflent,

Plateau formé entre deux montagnes, le Sègre y prend sa source et poursuit vers l’Espagne.

Coupée du reste du département par la vallée du Têt , la Cerdagne est restée longtemps isolée.

Au début du XXème siècle le fameux petit train jaune l’a désenclavée.

tourisme-pyreneesorientales.com

C’est une région essentiellement agricole ; la ville principale est Bourg-Madame mais Font-Romeu est aussi une ville importante grâce à sa station de sport d’hiver.

Le Haut-Conflent

C’est une région entre plaine et montagne dans laquelle de nombreuses rivières ont creusé de profondes vallées telle que celle de la Carença

Le Haut-Conflent est séparé de la Cerdagne par le col de la Perche et du Capcir par le col de la Quillane.

tripadvsor.fr

Mont-Louis est la principale ville de cette région ; la ville fortifiée de Villefranche-de-Conflent, classée parmi les Plus beaux villages de France et inscrite au patrimoine de l’UNESCO au titre du réseau Vauban, ou celle d’Olette tiennent aussi une place importante.

Le Vallespir

Appuyé au nord sur le Canigou, les massifs du Conflent et des Aspres, limité au sud par la frontière espagnole, le Vallespir s’allonge le long de la vallée du Tech. En relation avec la plaine, il constitue une zone économique importante, autour de Céret en bas de la vallée. Dans sa partie montagneuse, Prats-de-Mollo et ses mines de fer ont été importantes jusqu’au début du XXème siècle.

Le Capcir

C’est la haute vallée de l’Aude qui prend sa source dans le massif du Carlit, au lac d’Aude, à 2 185 m d’altitude sur la commune des Angles.

Le Capcir s’étale entre 1 300 et 1 700m.

fr.wikipedia.org

Dans cette région l’Aude alimente plusieurs lacs de barrage (Matemale, les Bouillouses), en faisant un magnifique décor de verdure couvert de forêts .

Sa partie la plus haute accueillent les stations de ski de Fontromeu, les Angles, Puyvalador.

Le Bas-Conflent

Il suit le cours de la Têt, au-delà de la plaine du Roussillon et jusqu’en Cerdagne et Haut-Conflent où elle prend sa source.

La ville principale en est Prades, sous-préfecture du département.

Un imposant barrage sur la Têt, à Vinça, en modère les crues.

annuaire-mairie.fr

Les Aspres

Ce sont les contreforts du massif du Canigou, montagne mythique catalane qui domine le département et se partage entre les Aspres, le Conflent et le Vallespir

Entre les vallées du Têt et du Tech, cette région couverte de forêts épaisses en altitude est sèche et très aride en plaine.

La principale ville est Thuir.

Les Albères

Extrémité orientales des Pyrénées, elles vont de la mer au col du Perthus, où elles grimpent à 1 000m d’altitude.

Au pied des Albéres quelques villages importants comme Sorède, Villelongue-dels-Monts vivent encore de la végétation locale : en fabricant des fouets et cravaches à partir du micocoulier ou des bouchons avec le liège des chênes-lièges.

laroque-des-alberes.fr

Le Boulou est considéré comme la capitale des Albères.

Le Fenouillèdes

C’est la partie occitane du département qui correspond au bassin supérieur du fleuve côtier de l’Agly et à la rive gauche de l’Aude

Région de collines peu escarpées, entre le bassin de la Têt et le massif des Corbières, sa ville principale est Saint Paul-de -Fenouillet.

Pays de vignes sur ses coteaux schisteux, on y produit les AOC Côtes du Roussillon Villages et le muscat de Rivesaltes

Le Ribéral

Région de terres fertiles le Ribéral est l’opposé des Aspres, terres arides.

Ses terres sont irriguées ar le Têt, c’est une zone de vergers et de maraîchages.

flickr.fr

La ville principale est Ille-sur-Têt

La Plaine du Roussillon

Comprise entre la bade littorale et les Aspres, délimitée au Sud par les Albères et au nord par la Têt, la plaine du Roussillon est une région essentiellement fruitière, maraîchère et viticole.

Les villes principales sont Perpignan, chef-lieu du département et Elne.

La Salanque

Son nom vient de Sal Lanque qui désigne les terres salées. Autrefois zone de marécage, la Salanque est comprise entre la plaine littorale, les Corbières au nord, le Fenouillèdes à l’ouest, le Ribéral au sud-ouest et la Têt au sud.

Elle prolonge la plaine du Roussillon et vergers, maraîchages et vignes y fructifient.

Les Corbières

Ce sont des collines calcaires qui séparent le département des Pyrénées-Orientales de celui de l’Aude . L’essentiel du massif se trouve dans l’Aude https://occitanie-decouvertes.com/occitanie/aude/

La Côte Vermeille

C’est la partie du département où les Pyrénées chutent dans la Méditerranée. Elles y découpent des criques et des caps pittoresques.

collioure.fr

Ports de pêches et villages de pêcheurs trouvent abris dans les découpes de ce paysage : Collioure, Banyuls, Port-Vendres.

La Côte Radieuse

Elle précède la Côte Vermeille au nord. Zone d’étangs et d’anciens marécages devenus cultivables.

Essentiellement touristiques elle concentre les nombreuses stations balnéaires du département : Barcarès, Torreilles, Sainte Marie-le-Mer, Canet-en-Roussillon,Saint Cyprien et Argelès-sur-Mer. https://occitanie-decouvertes.com/le-littoral-occitan/

La gastronomie des Pyrénées-Orientales

Ici comme ailleurs en Occitanie, les produits du terroir sont au centre de la gastronomie locale. Cuisine méditerranéenne par excellence, elle rassemble couleurs et saveurs ensoleillées, proches de la cuisine espagnole.

Oignons, tomates, poivrons , ail, thym, romarin, safran, olives, anchois, huile d’olive, sont dans un grand nombres de recettes locales…

pyrenees-cerdagne.com

Dans tous les domaines, les spécialités locales sont nombreuses , de l’entrée au dessert, de la charcuterie au fromage, de la viande au poisson sans oublier la célèbre cargolade (escargts sur le gril) et les vins.

Le tourisme dans les Pyrénées-Orientales

Mer, montagne, stations thermales, balnéaires ou thermales sont autant d’attraits touristiques du département pour qui le tourisme comme dans la majorité des départements d’Occitanie , est une ressource économique importante.

Il faut y ajouter un patrimoine architectural(Villefranche-de-Conflent, Mont-Louis,…), culturel (l’Abbaye de Saint Martin-du-Canigou, prieuré de Serrabonne) et des coutumes ( sardanes, coblas,…https://occitanie-decouvertes.com/la-sardane-symbole-catalan/  ) qui ajoutent encore à la spécificité des Pyrénées -Orientales .

skiinfo.fr

Le Parc National des Pyrénées Catalanes https://occitanie-decouvertes.com/les-pyrenees-occitanes/s’offrent aux amoureux de la nature avec ses lacs et ses vallées .

Les stations de ski de Font Romeu, Les Angles, Puigmal…les stations thermales : Amélie-les-Bains, Le Boulou, Molitg-les-Bains, Vernet-les-Bains…

Les nombreuses plages mettent criques et plages de sables fins à la disposition des estivants : Collioure, Argelès-sur-Mer, Saint Cyprien….https://occitanie-decouvertes.com/le-littoral-occitan/.

J’espère que cette page qui résume le département des Pyrénées-Oientales vous aura apporté un rapide éclairage.

Des articles viendront régulièrement la compléter en rentrant plus dans le détail.

N’hésitez pas à apporter vos commentaires et à vous inscrire sur ce blog.

Pour cela dans le cadre, à droite de cet écran, notez votre prénom, votre email cliquez sur « je m’inscris ».

Vous recevrez un email de confirmation de votre inscription.

Dans cet email cliquez sur la mention « finaliser mon inscription ». Un second email vous permettra de télécharger l’ebook « Premiers pas en Occitanie ».