L’Hérault

Un département d’Occitanie

Anciennement en région Languedoc-Roussillon, le département de l’Hérault fait désormais partie de la région Occitanie/Pyrénées Méditerranée.

D’une superficie de 6 224 km², d’une population de 1 107 398 habitants (2014), l’Hérault est un département littoral. II doit son nom au fleuve qui le traverse.

L’Hérault est entouré par les départements de l’Aude au sud-ouest, du Tarn et de l’Aveyron au nord-ouest, du Gard au nord-est et par la Méditerranée.

Il s’étend du contrefort du Massif Central à la Méditerranée.

Sa préfecture est Montpellier et ses villes principales Béziers, Sète.

actualitix.com

L’Hérault se dessine comme un vaste amphithéâtre ouvert sur la mer.

L’économie du département est dynamisée par l’attractivité démographique (+15 % entre 1999 et 2009) et le tourisme, (tourisme d’affaires et culturel, et tourisme saisonnier). L’Hérault est le 4ème département touristique français en terme de nuitées

Le tissu entrepreneurial est dynamique dans tous les grands domaines d’activité et en particulier dans les services, l’artisanat, la construction en raison d’une population en croissance permanente.

Le réseau d’universités, de grandes écoles et de laboratoires favorise l’innovation technologique et le développement de filières d’excellence. Le potentiel de recherche est remarquable dans les domaine de la santé ; l’agro-alimentaire, les écotechnologies, les énergies renouvelables, l’optique et la gestion des risques.

Le secteur agricole présente une variété de productions répartie sur le territoire . Il est largement dominé par la viticulture (13 249 ha) mais de ce fait largement tributaire du climat et exposé aux dérèglements des températures et aux évènements extrêmes (canicules, grêle, pluies torrentielles) qui s’intensifient. Depuis plus de vingt ans, les vignerons héraultais ont entrepris, avec succès,une vaste reconversion des vignobles afin de se spécialiser dans la production de crus de qualité.

Hormis l’Agout, les cours d’eau de l’Hérault sont des fleuves côtiers : le Lez, l’Hérault, l’Orb, la Mosson.

Le réseau de transport est dense : autoroutes A9, A75,Aéroport Montpellier Méditerranée, TGV.

Le département se décline en trois grandes zones géographiques : le littoral, les garrigues et vignobles, et la moyenne montagne.

Les régions naturelles de l’Hérault

Le littoral

Il est composé de 87 km de plages de sable fin, de la Petite Camargue à l’embouchure de l’Aude à Vendres, avec deux avancées rocheuses : le Mont Saint Clair à Sète et la montagne d’Agde qui crée la conque rocheuse du Cap d’Agde. https://occitanie-decouvertes.com/le-littoral-occitan/

Une zone lagunaire d’étangs et de salins, en arrière de ce littoral représente une zone fragile et protégée.

Le plus grand et le plus connu est l’étang de Thau ( partagé par les communes de Sète, Frontignan, Balaruc, Bouzigues, Loupian, Mèze et Marseillan), avec 7 500 hectares et de 5 à 32 mètres de profondeurs . Il est surtout réputé pour la conchyliculture.

balaruc-les-bains.com

Du Gard à l’Aude, on rencontre le Ponant à la Grande Motte, l’étang de l’Or en arrière de Carnon,les étangs de Pérols et de Lattes (du Maïre,le Méjean), les étangs palavasiens (de Palavas à Frontignan)  du Grec, du Prêvost, de l’Arnel, de Vic, de La Peyrade, des Mouettes, du Maupas, des Moures, de l’Ingril,l’étang du Bagnas (entre Marseillan et Agde).

Tous sont des zones littorales très surveillées et protégées par les instances environnementales.

De la Grande Motte à Vendres , 74 plages de sable fin s’offrent aux touristes et autochtones. Huit ports de plaisances accueillent leurs bateaux.

Le port de Sète , 2ème port français de Méditerranée, 1er port bêtailler ( expédition de bêtail) de France, accueille également des passagers et des navires de croisière. Il est aussi un important port de transit de conteneurs et le premier port de pêche de Méditerranée.

D’autres petits ports pratiquent la pêche (Palavas, Frontignan, Mèze, Marseillan, Agde, Portiragnes), près des côtes, avec une majorité de bateaux de moins de 10 mètres.

Les garrigues et vignobles

Au delà de la zone littorale et lagunaire le département s’appuie sur de petits massifs montagneux de basse altitude.

L’arrière pays héraultais est un pays de vignobles et de garrigues qui s’étend en douce altitude jusqu’aux massifs de moyenne montagne.

tripadvisor.fr

Progressivement vallonné, il se partage entre vignes, oliviers, vergers.

Creusé par les vallées de l’Orb, de l’Hérault et du Lez, il offre ses coteaux au soleil et ses sites au touristes.

La moyenne montagne

Du Minervois au sud en passant par l’Espinouse, l’Escandorgue, le Larzac et les Cévennes, elle est la base sud du Massif Central.

Incluant de gros bourgs comme Olonzac, Saint Pons-de-Thomières, Bédarieux, Lodève, Ganges, elle est le Piémont héraultais.

herault-tourisme.com

Au nord-ouest du département, les massifs de l’Espinouse (1 101m) et du Caroux (1 124m), font partie du Parc Naturel du Haut-Languedoc. Ils se partagent entre climat océanique et méditerranéen. Plantés de châtaigneraies, ils abritent mouflons, chevreuils et sangliers.

Au nord-est, le plateau du Larzac et la Séranne, font partie de l‘espace Causses et Cévennes, inscrit au patrimoine de l’UNESCO.

La gastronomie héraultaise

Comme dans toute l’Occitanie, les produits du terroir sont au centre de la cuisine locale.

Les coquillages et fruits de mer de l’étang de Thau, les recettes d’inspiration italienne de Sète (tielles, macaronnade, zézettes de Sète), les oignons doux, pommes et châtaignes des Cévennes, les marrons d’Olargues, les petits pâtés et les berlingots de Pézenas, les olives et leurs huiles , les cerises de la vallée du Jaur, les cèbes (oignons ) de Lézignan, et autres truffes, safran, pois chiches, miels, pélardons sont autant de produits locaux.

herault-tourisme.com

Il faut ajouter à tout cela les très nombreux vins …à consommer avec modération qui ensoleille les tables du pays.

Le tourisme dans l’Hérault

L’Hérault est le 4ème département touristique français. Toutes ses zones développent une forte attraction touristique.

Ses nombreuses plages, ses villages classés (cité cathare de Minerve, Olargues), ses sites (Saint Guilhem-le-Désert et la vallée de l’Hérault, les écluses de Fonsérannes et le canal du Midi, l’Oppidum d’Ensérune), ses stations thermales (Lamalou-les-Bains, Balaruc-les-Bains, Avène-les-Bains), ses grottes (de Courniou, des Demoiselles, de Clamouse, de Labeil,etc…), ses cirques (de Mourèze, de Navacelles ; de l’Infernet, du Bout du Monde…), ses lacs (du Salagou, de la Raviège,etc…), ses fêtes et férias, ses musées, ses coutumes… que ce soit dans les domaines du tourisme littoral, du tourisme culturel, du tourisme vert, du tourime d’affaires, l’Hérault offre une multitude d’attraits.

J’espère que cette page qui résume le département de l’Hérault vous aura apporté un rapide éclairage.

Des articles viendront régulièrement la compléter en rentrant plus dans le détail.

N’hésitez pas à apporter vos commentaires et à vous inscrire sur ce blog.

Pour cela dans le cadre, à droite de cet écran, notez votre prénom, votre email cliquez sur « je m’inscris ».

Vous recevrez un email de confirmation de votre inscription.

Dans cet email cliquez sur la mention « finaliser mon inscription ». Un second email vous permettra de télécharger l’ebook « Premiers pas en Occitanie ».