L’Aveyron

Un département d’Occitanie

Anciennement en région Midi Pyrénées, le département de l’Aveyron fait désormais partie de la région Occitanie/Pyrénées Méditerranée.

D’une superficie de 8 735 km², (un des plus grands départements de France par sa superficie), d’une population de 279 169 habitants (2015), l’Aveyron est un département du sud du Massif Central ; il occupe la quasi totalité de l’ancienne province du Rouergue. II doit son nom à la rivière qui le traverse.

L’Aveyron est entouré par les départements du Cantal, du Gard, de l’Hérault, du Lot, du Tarn et du Tarn-et-Garonne.

L’Aveyron s’étend des pieds des monts d’Auvergne au nord, aux grands Causses au sud.

Il est traversé par de profondes vallées creusées par l’Aveyron, le Lot, le Tarn, la Truyère.

larousse.fr

Sa préfecture est Rodez et ses villes principales Millau, Decazeville, Villefranche-de-Rouergue. Un grand nombre de villages ont mérité la qualification de « plus beaux villages de France » : Belcastel, Brousse-le*château, Conques, estaing, Najac, Saint-Côme-d’Olt, Sate-Euoalie-d’Olt, Sauveterre-de-Rouergue.

L’Aveyron se compose de huit régions naturelles ; l’Aubrac, La Viadène et la vallée du Lot, le rougier (appellation due à la couleur rouge des terres) de Marcillac, le Bas-Quercy, le Ségala, le Lévezou, les grands Causses, les vallées en rougiers.

Un tiers du département présente un paysage montagneux tandis que les deux autres tiers sont constitués de collines et plateaux.

Ses hauts plateaux culminent au lieu-dit Le Cazalets, à 1 403 m, dans les monts de l’Aubrac.

Ce département est essentiellement rural.

L’industrie peine à tenir: cuir à Millau, Decazeville, Villefranche-de-Rouergue, mécanique  Rodez, mines à Decazeville.

Les régions naturelles de l’Aveyron

L’Aubrac

L’Aubrac, est un haut plateau volcanique et granitique, froid, longtemps enneigé.

Il est bordé au nord-ouest par les monts du Cantal, à l’est par la Margeride et au sud par les plateaux calcaires des grands Causses.

pinterest.fr

C’est une terre d’élevage bovin (race Aubrac) et de production de fromage de vache tel que le Laguiole, le bleu d’Auvergne, le bleu de Causses.

Il se partage entre trois départements :le Cantal, la Lozère et l’Aveyron.

La Viadène et la vallée du Lot

Une légende prétend qu’elle doit son nom à la dixième voie romaine (Via Dene)…on trouve des traces de voie romaine près des villages de Bez-Bedène et de Campouriez…

La Vedène est un plateau cristallin, limité au sud par a vallée du Lot et au nord par celle de la Truyère.

Elle prolonge les monts d’Aubrac à l’est, est limitrophe de ceux du Cantal au nord.

Zone rural de montagne, composée de hauts pâturages et de forêts, elle s’élève à environ 800 mètres.

Comme l’Aubrac, la Viadène est une terre d’élevage.

Les vallées du Lot et de la Truyère, de nombreux villages pittoresques et des lacs sont un attrait touristique de cette région.

Le rougier de Marcillac

Ce vallon, autour du village du même nom, au nord-ouest de Rodez, doit son nom de rougier au grès rouge qui colore son paysage.

vins-aveyron.fr

Il bénéficie d’un climat doux, qui favorise la culture des arbres fruitiers.et de la vigne, en particulier la production d’un cépage particulier le fer servadou qui donne un vin d’Appellation d’Origine Contrôlée : le Marcillac.

Le Bas-Quercy

Au nord de la rive droite de l’Aveyron, le Bas Quercy présente un paysage de coteaux.

Limitrophe du Tarn-et-Garonne et du Lot, cette partie de l ‘Aveyron appelée aussi Quercy-Rouergue est sur le chemin de Compostelle de Conques à Toulouse.

Villeneuve d’Aveyron est une bastide du Rouergue comme Villefranche-de-Rouergue, Najac et Sauveterre-de-Rouergue, La Bastide l’Evêque et Rieupeyroux ; les bastides (de l’occitan bastida) sont des villes fondées à partir du XIIème siècle dans le sud-ouest de la France, dans la période entre la croisade des Albigeois et la Guerre de Cent Ans. Elles ont des formes géométriques, généralement un plan en damier autour d’une place centrale.

ladepeche.fr

Le Ségala

Région de collines et de monts (appelés puechs), le Ségala (du mot occitan segal=seigle) se situe au sud-ouest de l’Aveyron, entre Rieupeyroux et Baraqueville, les vallées du Cérou et de l’Aveyron.

Il est composé de vallées encaissées et de plateaux, auxquels il doit le surnom de « Pays des cent vallées ».

Le Segala est une zone agricole d’élevage bovin intensif (lait et veau d’Aveyron).

aveyron-segala-tourisme.com

Le Lévezou

Le Lévezou est un haut plateau du centre de l’Aveyron dont le point culminant est le Puech del Pal à 1 155 m d’altitude, situé entre Rodez et Millau. Région agricole, les élevages du Lévezou (Laissac pour les bovins, Réquista pour les ovins) fournissent les plus gros marchés aux bestiaux de France.

pinterest.fr

De nombreuses retenues d’eau , on permit un développement du tourisme rural.

Les grands Causses

C’est l’appellation donnée aux hauts plateaux calcaires du sud du Massif Central : Causse Comtal, Causse de Séverac, Causse Rouge, ainsi qu’une partie du Causse de Sauveterre (partagé avec la Lozère), du Causse du Larzac (partagé avec l’Hérault) et du Causse Noir (partagé avec la Lozère et le Gard).

pinterest.fr

Les plateaux calcaires de l’est et du sud qui contituent les gands Causses, sont favorables à l’élevage des brebis (de race Lacaune) et à la production de fromages tels que le roquefort ,le pérail.

Les vallées en rougiers

Plus au sud-ouest, en bordure des Causses, ls collines des rougiers permettent polyculture et élevage.

flickr.fr

Après le rougier de Marcillac, le plus important est le rougier de Camarès. ouis à un climat méditerranéen, il est traversé par les rivières du Dourdou et du Rance. Le Dourdou y a créé une plaine alluviale favorable aux cultures fourragères et à l’élevage des brebis de race Lacaune dont le lait est destiné à la production de roquefort.

La gastronomie aveyronnaise

Elle reflète la richesse des produits du terroir.

https://occitanie-decouvertes.com/gastronomie/

                              aveyron.com                                                        bienmanger.com

Si en Aubrac l’aligot est la spécialité aveyronnaise la plus connue avec les tripoux, la viande d’Aubrac les pétites ( pansettes d’agneau farcie de fraise de veau), le fromage Laguiole et la fouace à la fleur d’oranger ne sont pas en reste.

Cèpes, foie gras, fromages de chèvre (cabécous d’Autan, cabécous du Fel), gâteau à la broche, flaunes, rissoles, farçous, etc … sont de nombreuses spécialités aveyronnaise sans oublier le mondialement connu roquefort !

Le tourisme en Aveyron

Comme dans la plupart des départements d’Occitanie, le tourisme est en plein développement dans l’Aveyron.

Gorges du Tarn, de l’Aveyron, vallée du Lot….Roquefort et ses caves…le Larzac et ses villages templiers… les monts et lacs du Lévezou….le viaduc de Millau…l’abbaye de Conques sur le chemin de Compostelle… les burons et la transhumance en Aubrac…les beaux villages cités précédemment sont autant d’attraits touristiques de ce département.

J’espère que cette page qui résume le département de l’Aveyron vous aura apporté un rapide éclairage.

Des articles viendront régulièrement la compléter en rentrant plus dans le détail.

N’hésitez pas à apporter vos commentaires et à vous inscrire sur ce blog.

Pour cela dans le cadre, à droite de cet écran, notez votre prénom, votre email cliquez sur « je m’inscris ».

Vous recevrez un email de confirmation de votre inscription.

Dans cet email cliquez sur la mention « finaliser mon inscription ». Un second email vous permettra de télécharger l’ebook « Premiers pas en Occitanie ».

Tout cela est gratuit.

Votre inscription vous permettra d’être informé de chaque nouvelle parution sur le blog « Occitanie…découvertes ! »et d’être abonné à mon « billet hebdomadaire ».