Marvejols, la belle du Gévaudan

Marvejols est une ville du département de la Lozère, à l’ouest de Mende, dans la Vallée de la Colagne, aux portes de l’Aubrac et de la Margeride, à proximité des Gorges du Tarn et des Causses ; elle offre son architecture, reflet de sa riche histoire, aux regards de ses visiteurs.

Dans cet article faisons un rapide tour de

– sa situation et son nom

– son histoire

– ses attraits touristiques

Sa situation et son nom

Sa situation

Marvejols se situe au sud du Massif central, à la confluence de la Colagne, affluent du Lot et du Coulagnet.

Au carrefour des trois massifs de la Margeride au nord-est, de l’Aubrac au nord-ouest, des grands Causses au sud, la ville est dominée au sud par le Truc du Midi.

Elle s’étend dans la vallée entre les plateaux du Poujoulet à l’est et de Lachamp à l’ouest.

marvejols;gevaudan;francetvinfo.fr

Son nom

Marvejols, Marùejols en occitan, s’est appelé successivement Marojol, Marojulia, Marojulum, Marologium…

La décomposition étymologique de Marùejols se traduit par le mot composé gaulois maro – « grand » et ô-ialo « clairière, village » ; cette dernière partie -ô-ialo devient –uèjoul en langage local qui est francisé en -véjols. Marvejols signifie donc « grande clairière », ce qui en langue d’oil donne Mareuil, Mareil….

Son histoire

De la préhistoire à la fin du Moyen-Âge

La présence de l’homme dans le secteur de Marvejols remonte au moins à 6000 ans. Menhirs, dolmens et tumuli sur les lieux en témoignent.

Si on ne trouve pas trace de la présence des Celtes, celle des Romains est avérée par la découverte des vestiges de deux villas.

A cette époque, un des lieux de défense des Gabales, peuple proche des Arvernes, qui occupent le site, est le castrum gredonense sur le Truc de Grèzes, à proximité de Marvejols.

Au XIème siècle Marvejols est un petit bourg de la vicomté de Grèzes. Laquelle est propriété successive des comtes de Toulouse, de l’évêque de Mende, des comtes de Barcelone, des rois d’Aragon et enfin du royaume de France.

Marvejols fait aussi partie de la baronnie de Peyre dont le château se dresse sur le roc de Peyre proche.

Au XIIe et au XIIIe siècles

La ville s’agrandit.

Par mariage, la province est passée sous la dépendance des rois d’Aragon. Des échanges économiques et culturels s’établissent et perdurent.

En 1230, pendant la croisade des Albigeois, les Dominicains chargés de combattre l’hérésie cathare s’installent à Marvejols.

Le roi de France récupère le Gévaudan en 1258.

gevaudan;occitanie;wikipedia.org

En 1307, l’acte de paréage signé entre Guillaume VI Durand, évêque de Mende et Louis VII, roi de France sépare le Gévaudan en 3 zones: la terre des évêques, la terre du roi et la terre commune. Mende, capitale du Gévaudan devient le centre de la terre des évêques, Marvejols la capitale administrative des terres du roi en Gévaudan, avec un bailli.

Des moments agités

En 1307-1308, la rivière, la Colagne est endiguée par crainte des crues dévastatrices.

Pendant la Guerre de Cent Ans (1337-1453), Marvejols étant située à la limite de la Guyenne et du Rouergue, terres anglaises, les troupes assaillent le Gévaudan et Marvejols. .

La ville est fortifiée dans les années 1360 ; sa muraille dispose de trois portes : la porte de Soubeyran, la porte de l’Hôpital et la porte du Théron.

De plus, en 1346, Marvejols subit une épidémie de peste.

Le pays est libéré par Bertrand Duguesclin, qui meurt en 1380 à Chateauneuf-du-Randon (Lozère).

du guesclin; lozere; gevaudan; marvejols;

Bertrand Du Guesclin wikipedia.org

Au XVIe siècle la Réforme progresse sur tout le midi de la France ; le Baron de Peyre épouse Marie de Crussol, protestante et adopte sa religion. De nombreux nobles et notables, artisans et commerçants liés aux métiers du textile, sont en contacts étroits avec les huguenots des Cévennes et vont aussi se convertir à la Réforme. Marvejols devient une ville protestante.

Assaillie par l’amiral de Joyeuse à la tête de la lutte contre les Huguenots, Marvejols est détruite et incendiée en 1586.

À partir de 1589 Henri IV apporte son soutien à la ville et l’aide à se reconstruire. Dans le cadre de l’Édit de Nantes, Marvejols devient une place de sûreté dont la défense est accordée aux protestants. Mais loin des fiefs protestants des Cévennes, la ville ne résiste pas, en 1630, au saccage du Temple et aux assauts des troupes de l’évêque de Mende, Silvestre de Cruzy de Marcillac. Les notables protestants abjurent ou s’enfuient. En juin 1685, la révocation de l’Édit de Nantes et l’interdiction du protestantisme mettent fin à la dominance huguenote.

Enfin de 1764 à 1767, la ville et toute la province vont subir l’actualité de la fameuse Bête du Gévaudan. Mystère qui demeure malgré plusieurs interprétations. Cette bête mystérieuse cause pendant ces trois années la mort d’une centaine de personnes malgré la présence sur place de troupes et de rabatteurs qui la poursuivent.

bete du gevaudan; marvejols;occitanie;

wikipedia.org

Un bref renouveau

Dès le début du XIXe siècle la tradition textile de Marvejols prend de l’essor avec la construction de manufactures.

Bénéficiant des eaux de la Colagne les établissements industriels prospèrent.

En 1850 , Marvejols emploie 600 ouvriers dans 4 filatures, 4 foulons, et 3 teintureries, qui fournissent serge, cadis (serge de laine), draps pour l’armée, étoffes pour les congrégations religieuses.

Mais la deuxième moitié du siècle voit le déclin de cette industrie qui se termine en 1959 par la fermeture de la dernière manufacture.

Marvejols aujourd’hui

Désormais l’activité de la ville se recentre sur le secteur sanitaire et social. Une douzaine d’établissements spécialisés dans le handicap y sont installés.

Quelques petites entreprises (tannerie, fabrication de pièces électroniques…) maintiennent une petite activité industrielle.

Depuis le 30 décembre 2003 Marvejols est le siège de la communauté de communes du Gévaudan. Cette communauté de 12 communes permet un transfert important de compétences sur Marvejols telles que l’aménagement rural, la collecte des déchets, la création, l’aménagement,, l’entretien et la gestion d’activités diverses, etc.

De plus, sa situation au carrefour de zones touristiques fréquentées comme l’Aubrac, les Gorges du Tarn et la proximité de l’A75, lui apportent une activité touristique estivale.

Ses attraits touristiques

La ville

marvejols;henri de navarre; gevaudan;

marvejols48.free.fr

Son passé historique offre à la ville de nombreux attraits.

Un musée archéologique, dans la porte de Soubeyran, dévoile les découvertes des fouilles effectuées autour de Marvejols.

Deux magnifiques statues de bronze réalisées par Emmanuel Auricoste accueillent les visiteurs : la statue d’Henri IV et celle de la Bête du Gévaudan.

L’accès au cœur de la ville se fait par trois portes fortifiées à l’allure imposante :

– la porte de Soubeyran construite au XIVe siècle, restaurée au XVIIe siècle a gardé son aspect médiéval.

porte de soubeyran;marvejols;gevaudan;

La porte de Soubeyran

– la porte de Chanelles, appelée à l‘origine porte de l’Hôpital en raison de sa proximité avec l’hôpital Saint Jacques, est la porte sud de Marvejols.

marvejols;porte de chanelle;occitanie;

La porte de Chanelle occitanie-decouvertes.com

– la porte du Théron est l’entrée est de la ville.

porte du theron; marvejols; gevaudan;

La porte du Théron wikipedia.org

Ces portes donnent accès à une ville médiévale imprégnée de toute sa culture occitane. Le cœur de ville piétonnier et ses étroites ruelles se visitent en suivant un parcours organisé par l’office de tourisme. Guidé par Henri de Navarre, historiquement cher à la ville, un circuit pédestre d’une heure trente, jalonné de 17 bornes illustrées présente les monuments prestigieux et fait découvrir cette belle ville.

La collégiale Notre-Dame de la Carce, église romane du XIIe siècle devenue collégiale en 1310, désormais église paroissiale, doit son nom à une légende.

marvejols;notre dame de la carce;

Notre-Dame de la Carce occitanie-decouvertes.com

Un prince de la maison d’Aragon, qui possède le Gévaudan au XIIe siècle, retenu prisonnier doit sa libération à l’intercession de la Vierge Marie, d’où le nom de Notre Dame de la Carce (la prison).

L’édifice détruit pendant les guerres de religion est reconstruit à partir de 1654.

Les environs

Marvejols est le lieu idéal pour rayonner sur la région.

Desservie par l’A75 la ville est à 1heure de Clermont-Ferrand et 2 h de Montpellier.

Elle s’ouvre sur les Gorges du Tarn, les Cévennes, les Causses, l’Aubrac et la Margeride.

A proximité des Grottes de l’Aven Armand et de Dargilan, elle offre également au nord la vallée de l’Enfer , à l’ouest sur le plateau de Lachamp la cascade du Régourdel, mais aussi le dolmen du Valadou et le site mégalithique du plateau de Poujoulet.

cascade du regourdel;marvejols;gevaudan;

Cascade du Régourdel wikipedia.org

Deux réserves animales permettent de rencontrer en semi-liberté des loups au Parc à loups du Gévaudan et des bisons d’Europe, à la réserve des bisons d’Europe de la Margeride.

loups du gevaudan;occitanie;

 

lozere-tourisme.com

bisons d europe, margeride; marvejols;

lozere-tourisme.com

J’espère que cet article vous a donné envie de mieux connaître cette ville.

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions. Partagez et faites connaître ce blog autour de vous.

Inscrivez-vous : vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et serez abonné à mes billets hebdomadaires.

JE M’INSCRIS