Occitanie...découvertes

Pas à pas…découvrez les coutumes…entrez dans les spécificités de cette région…pour la découvrir et l'aimer.

Les joutes nautiques

Les joutes nautiques

midi-libre.fr

La joute nautique est un sport pratiqué en France, en Allemagne et en Suisse.

En France, il varie selon les régions, et répond à plusieurs méthodes : languedocienne, provençale, lyonnaise ou givordine, alsacienne, parisienne et d’autres encore.

En Occitanie, sur le littoral méditerranéen,les joutes nautiques font partie de la tradition  et appliquent la méthode languedocienne.

De juin à septembre, elles sont parmi les activités qui attirent de nombreux touristes.

Je vais vous en dévoiler quelques éléments:

– un peu d’histoire

– les joutes en Occitanie

– Sète, capitale des joutes languedociennes


Un peu d’histoire

Dans l’antiquité

Les plus anciennes représentations de joutes figurent sur les bas reliefs de l’ancien empire égyptien (-2780 à-2380) mais semblent  des rixes plutôt que des jeux….

On retrouve trace des joutes en Grèce, puis en Sicile et enfin à l’époque romaine.

Il faudra ensuite attendre le XIIème siècle pour les retrouver.

En Alsace

On en trouve témoignage dès le Moyen Age.

A l’occasion de la visite de Louis XV les 7 et 8 octobre 1744, puis pour la visite de l’impératrice Joséphine à Strasbourg, des joutes sont organisées devant le Palais Rohan.

Le 20 juillet 1852, des joutes ont lieu à Strasbourg, à l’occasion de l’inauguration de la ligne de chemin de fer Paris -Strasbourg et en l’honneur du prince Louis Napoléon Bonaparte.

En Rhône-Alpes

Un document fait état d’organisation de joutes à Lyon, le 2 juin 1177, pour la commémoration du millénaire des martyres chrétiens de Lyon et de Vienne.

Le 13 avril 1507, les pêcheurs de Saint Vincent joutent sur la Saône pour distraire Anne de Bretagne et sa cour.

En 1536 , un spectacle de joutes est donnée à Saint Just –  Saint Rambert pour François Ier .

En 1548, Henri II et Catherine de Médicis assistent à des joutes sur la Saône.

En Languedoc

Un document rapporte qu’en 1270, à Aigues Mortes (Gard) les croisés, soldats et marins, qui attendent d’embarquer pour la Terre Sainte avec Louis IX (Saint Louis), s’affrontent en combats singuliers montés sur des embarcations légères.

En 1629, à Frontignan (Hérault), un tournoi de joutes est organisé pour la visite de Richelieu.

L’inauguration du port de Sète en 1666 est  l’occasion d’un grand tournoi .

Une reconnaissance

Peu à peu des sociétés se créent.

En 1960, la joute est considérée comme un sport par le gouvernement.

L’agrément Jeunesse et Sport est acquis seulement en 1971 avec la création de la Fédération française de joute et de sauvetage nautiques.

Les joutes en Occitanie 

Une tradition et un sport

En Occitanie, de juin à septembre, les joutes sont à la fois sport et tradition folklorique  (page coutumes et traditions ) du Grau du Roi (Gard) à Port la Nouvelle (Aude), en passant par Palavas, Balaruc, Frontignan, Sète, Marseillan, Agde (Hérault).

Pratiquées dans ces villes du Languedoc , les joutes nautiques, souvent appelées simplement « joutes »,se déroulent selon la méthode dite languedocienne.

Ces joutes languedociennes sont depuis 2012, inscrites à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France.

La saison de juin à septembre, voient s’affronter les jouteurs des différentes sociétés.

La ligue Languedoc compte 17 sociétés de joutes qui représentent le quart des joueurs de France et participent au championnat de ligue.

ecoledejoutesdelamarine.com

Trois sociétés « écoles de joutes » s’y ajoutent: Frontignan, Palavas et Sète. Elles sont réservées aux enfants qui joutent sur chariots jusqu’ à 8 ans, puis sur barques jusqu’ à 15 ou 16 ans avant de rejoindre les autres sociétés.

Les joutes languedociennes

Des prix et classements

Un classement par points, un championnat de France et la célèbre épreuve du Grand Prix de la Saint Louis à Sète existent dans quatre catégories :

-d’âge : Juniors et Séniors

-de poids : Lourds et Moyens .

Les points sont attribués individuellement au jouteur en fonction de ses résultats mais aussi par sociétés.

Des hommes et du matériel

Deux équipes : une rouge et une bleue, couleurs que l’on retrouve sur les barques et les pavois.

icisete.fr

 

Deux barques lourdes sont dirigées chacune par un « timonier patron » et propulsées par huit ou dix rameurs. Deux musiciens, un tambour (tambornet) et un hautbois, assis à la proue, donnent la cadence aux rameurs.

occitanietribune.com

Chaque barque est équipée d’une plate forme, la tintaine  : un plancher placé à 2 mètres au dessus de l’eau , supporté par deux poutres (des bigues) de 3 mètres de long, reliées entre elles par des traverses. La tintaine est équipée de cales pieds pour que le jouteur puisse résister à l’assaut de l’adversaire.

Le jouteur est à l’extrémité du plancher ; les suivants attendent assis au pied de la tintaine.

Le jouteur se tient en haut de la tintaine, en position de fente, pour résister en force à l’adversaire. Il est muni d’une lance et d’un pavois. La lance en bois, de 2,80 mètres de long , est pourvue de trois dents en fer qui lui permettent de se ficher dans le pavois de l’adversaire. Le pavois est un lourd bouclier de bois de 70 cm de haut sur 40 cm de large.

midi-libre.fr

Des règles strictes

Une tenue intégralement blanche est obligatoire ainsi que le port de chaussettes blanches.

Les deux barques se font face et au moment de l’assaut se frôlent par la droite pour permettre aux jouteurs de s’affronter et de réaliser la passe. L’objectif est de faire tomber à l‘eau l’adversaire en poussant avec force, à l’aide de la lance, sur le pavois pour le déséquilibrer.

Un jury s’assure du respect des règles , de la régularité des passes, donne des avertissements, si nécessaire, et juge des disqualifications précisées dans le règlement.

La musique d’une pena ponctue les exploits des jouteurs.

Sète, capitale des joutes languedociennes

Folklore et passion

Les joutes sétoises sont attendues et courues par les habitants de la ville et des environs, et aussi par les nombreux vacanciers habitués de la région.

En plus d’une discipline sportive, elles représentent un moment de fête et de partage, et pour la ville de Sète, une véritable institution !

Toutes méthodes de joutes confondues, Sète est un cas unique en France avec 7 sociétés et une société-école de joutes. Tous les petits sétois rêvent d’être jouteurs !

imageplus.fr

Les tournois sont précédés d’un défilé des jouteurs, vêtus de blanc et coiffés d’un canotier, accompagné par la musique traditionnelle d’une pena, où hautbois et tambour occupent la place centrale.

Le Grand Prix de la Saint Louis

Cette compétition est renommée et exceptionnelle, sorte de championnat du monde non officiel de la discipline (selon les Sètois…).

C’est une tradition fidèlement suivie depuis 1666.

La fête se déroule sur plusieurs jours, fin août, autour de la Saint Louis (25 août), le long du Canal Royal.

actu.fr

Les sociétés y participent sur invitation de la mairie. Des tournois locaux se déroulent jusqu’au dimanche ; le lundi a lieu le tournoi régional des Lourds et la remise du pavois. Ce lundi est jour férié à Sète !

imagesplus.fr

Le vainqueur reçoit un pavois décoré par un artiste de la région sélectionné sur concours. Consacré en héros, il passe à la postérité: son nom est  gravé sur un pavois qui prend place dans la salle des joutes au musée Paul Valéry à Sète .

Après vous avoir présenté les joutes, je vous invite à assister à un tournoi. Je vous conseille tout particulièrement celui de la Saint Louis à Sète.

Des tournois sont organisés de juin à septembre dans les villes littorales et principalement à l’occasion de la fête des pêcheurs, fin juin, pour la Saint Pierre.

J’espère que cet article vous a plu et donné envie d’aller voir cette tradition locale, festive,sportive et folklorique.

N’hésitez pas à apporter vos commentaires et à vous inscrire sur ce blog.

Pour cela dans le cadre, à droite de cet écran, notez votre prénom, votre

email et cliquez sur « je m’inscris».

Vous recevrez un email de confirmation de votre inscription.

Dans cet email, cliquez sur la mention « finaliser mon inscription ». Un second email vous permettra de télécharger l’ebook « Premiers pas en Occitanie ».

Tout cela est gratuit.

Votre inscription vous permettra d’être informé de chaque nouvelle parution sur le blog « Occitanie…découvertes ! »

 

 

Précédent

L’occitan en cuisine

Suivant

Cerises et clafoutis, c’est de saison!

  1. Marielle

    Une lecture instructive avec toujours autant d’intérêt! Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com