Pas à pas...découvrez les coutumes...entrez dans les spécificités de cette région...pour la découvrir et l'aimer.

Les eaux de notre région

Les eaux de notre région

L’Occitanie-Pyrénées Méditerranée est la première région viticole de France ; mais savez vous qu’elle est également la seconde pour la production des eaux de source ?

Dans cet article, découvrons

  • l’eau
  • les eaux
  • les eaux d’Occitanie Pyrénées Méditerranée

L’eau

Sa définition

Substance chimique composée de molécules d’hydrogène et d’oxygène (H2O), l’eau se trouve sur notre planète et dans l’atmosphère sous trois états : solide (glace), gazeux (vapeur d’eau) et liquide.

Elle est un constituant biologique essentiel des organismes vivants.

Son caractère vital en fait un élément précieux.

Sa répartition inégale sur la terre lui donne une importance dans l’économie et en fait l’objet d’enjeux géopolitiques.

eau;glace;occitanie;

Creative Commons

Le terme « eau »

Dérivé simplifié du terme aqua (latin et langue d’oïl), traduit agua en occitan, on nomme « eau » un liquide constitué en majorité d’eau mais pas uniquement d’eau pure ; c’est ainsi qu’on précise suivant sa composition chimique, sa consommation ou son usage :

  • eau de source, eau minérale, eau de mer, eau douce, eau potable, eau de pluie, eau du robinet, eau de table, eau gazeuse, eau plate…

  • autrefois on parlait d’eau forte pour l’acide nitrique diluée, d’eau régale pour un mélange d’acides qui dissout l’or, d’eau-de-vie pour un mélange d’alcool et d’eau potable.

  • l’eau transformée chimiquement peut devenir eau lourde ou eau tritiée, résultats de la modification des atomes de l’eau.

  • l’eau distillée ou l’eau purifiée obtenues par retrait de certains sels minéraux.

L’eau et le corps humain

Notre corps est composé pour environ 65% d’eau.

Notre organisme a besoin d’au moins 2,5 litre d’eau par jour ( 1,5 litre d’eau sous forme liquide et 1 litre absorbée au travers de la nourriture). Il en rejette 1 à 2 litres dans les urines, 0,45 litre par la transpiration, 0,3 litre par la respiration, 0,15 litre par les selles.

Les eaux

Eau brute, eau potable ou non potable

L’eau telle qu’on la trouve dans l’environnement, qu’elle soit de pluie, souterraine, d’infiltration, de puits, de lac, de rivière possède sels minéraux, bactéries, parasites, particules de toutes sortes…Elle est dite brute.

Généralement impropre à la consommation pour des raisons sanitaires, elle peut être utilisée en agriculture, pour la construction, le nettoyage, les toilettes, etc…

L’eau est dite potable (du latin potabilis qui signifie « peut être bue ») lorsqu’elle répond à certains critères qui la rendent propre à la consommation.

Eau du robinet ou eau en bouteille

Ces deux sortes d’eau sont potables mais leurs producteurs s’opposent cependant.

Les producteurs d’eau en bouteille vantent la qualité gustative de leurs eaux et l’absence de métaux lourds que l’eau du robinet est susceptible de récupérer sur des canalisations anciennes .

Les producteurs d’eau du robinet quant à eux, décrient l’usage des plastiques pour l’embouteillage et le prix des eaux en bouteille.

eau;bouteille;occitanie;

CC BY SA 3.0

Quoi qu’il en soit, en France, ces deux types d’eau sont considérés contenant des polluants (Etude publiée par 60 millions de consommateurs – mars 2013).

Eau de source ou eau minérale naturelle

De source ou minérale naturelle, bien que les deux soient d’origine souterraine, captées directement à une source ou par forage, ces eaux répondent à des exigences législatives différentes.

L’eau de source est potable naturellement et embouteillée à la source mais elle n’est pas tenue à une stabilité de sa composition en minéraux.

L’eau minérale naturelle provient d’une source unique, préservée de toute pollution humaine ; elle ne subit aucun traitement de désinfection. Biologiquement saine, elle se caractérise par sa pureté originelle; sa qualité et sa composition sont stables dans le temps.

Les eaux minérales naturelles sont les seules à pouvoir prétendre à des vertus favorables à la santé.

Eau plate ou eau gazeuse

L’eau plate est une eau potable ; elle peut être du robinet ou en bouteille, de source ou minérale naturelle.

La précision « plate » l’oppose à l’eau gazeuse en raison de sa fadeur ou de son peu de goût en comparaison à cette dernière.

L’eau gazeuse, dite également pétillante ou effervescente, est une eau dans laquelle sont dissous un ou plusieurs gaz de manière naturelle ou artificielle.

Elle peut être naturellement gazeuse, c’est -à-dire effervescente à la source ; du gaz issu de la source lui est réincorporé pour compenser celui qui a pu se perdre au stockage ou à l’extraction, ou pour la rendre plus effervescente.

L’eau plate peut être rendue artificiellement gazeuse par adjonction de dioxyde de carbone .

Les eaux de sources d’Occitanie-Pyrénées Méditerranée

L’eau de source dans notre région

Les Français consomment en moyenne 118 litres d’eau en bouteille par an se classant au quatrième rang des buveurs d’eau d’Europe.

Les eaux de source de notre région s’exportent et sont l’objet d’un marché en plein développement. Les grandes multinationales de l’agroalimentaire y jouent un rôle important.

Il est toutefois à noter que si notre région est l’un des premiers fournisseurs d’eau en Fr ance, ses habitants n’en sont pas les premiers consommateurs; l’eau servie au robinet y est plus appréciée que dans les zones de fortes ventes telles que les Hauts de France et la région parisienne.

Les eaux gazeuses de notre région

La plus mondialement connue est Perrier, avec une production annuelle supérieure à 1,2 milliards de bouteilles, qui s’exporte jusqu’en Chine.eau;perrier;gard;occitanie;

CC BY SA 2.0

Elle est issue de la source des Bouillens, nommée depuis 1903 source Perrier, à Vergèze dans le Gard.

Elle est suivie par La Salvetat (prononcée Salvétat pour de soi-disant raisons de marketing mais que les autochtones prononcent Salveutat) et une production de 190 millions de bouteilles ; sa source est située à La Salvetat-sur-Agout (Hérault) au cœur du Parc naturel du Haut-Languedoc.

En Lozère, à Quézac, à proximité de la commune d’Ispagnac, la source produit 90 millions de bouteilles de la marque éponyme.

Plus modestement , dans la commune des Aires, près de Lamalou-les-Bains (Hérault), la source Vernière fournit 40 millions de bouteilles d’eau gazeuse.

Les eaux minérales non gazeuses de notre région

Elles sont nombreuses et en faire une liste exhaustive serait sans doute hasardeux.

Dans l’Ariège, à 1100 mètres d’altitude, au cœur du Parc Régional des Pyrénées ariégeoises, à Auzat, jaillit la source d’eau naturelle de Montcalm. Une nouvelle source inexploitée est acquise fin 2020, à Mérens-les-Vals par la Compagnie des Pyrénées pour être commercialisée sous l’appellation O9-Eau neuve.

Dans le département de l’Aude, dans le massif du Mouthoumet, au cœur des Hautes-Corbières, la source d’Alet-les-Bains est une des plus anciennes. Elle peine à trouver un repreneur ayant cessé d’être exploitée pour des raisons de rentabilité en 2012.

Dans le Lot, l’eau minérale de Miers-Alvignac est captée à la source Daubet.

Dans le Tarn, dans les forêts des monts Lacaune, est captée la Mont Roucous qui fournit plus de 115 millions de bouteilles et moins connue, la Fontaine de la Reine ; à noter que près de 8 millions d’entre elles sont destinées à la Lettonie.

eau;mont roucous;tarn;occitanie;

CC BY SA 3.0

Dans le Tarn-et- Garonne, à Saint Antonin-Noble-Val, sont exploitées les eaux de la source Saleth, dite aussi source du prince Noir.

L’économie des eaux dans notre région

Secteur florissant dans notre région, l’eau attire les grandes multinationales de l’agroalimentaires qui y jouent un rôle important.

Ainsi Danone est propriétaire de La Salvetat, tandis que le groupe suisse Nestlé possède Perrier à Vergèze (Gard) et Quézac (Lozère) qu’il a cédé , il y peu, à Ogeu. Cristalline qui détient plus de 35 sources en France, exploite aussi Montcalm (Ariége).

D’autres eaux, parfois moins célèbres commercialement, sont utilisées pour leurs bienfaits en particulier dans le thermalisme. Les nombreuses stations thermales de l’Occitanie-Pyrénées Méditerranée feront l’objet d’un autre article.

Si cet article vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Si ce n’est déjà fait, inscrivez-vous et vous recevrez personnellement, en plus, mes « billets hebdomadaires ».

JE M’INSCRIS

https://fr.wikipedia.org/

http://www.occitanie.cci.fr

https://www.arthrocoach.com/

http://www.saintantonin.com/

https://www.aquae-officiel.fr/

https://www.quezac.com/

https://www.mont-roucous.com/

https://www.verniere.com/

https://www.perrier.com/

Précédent

Le drac

Suivant

Montauban, ville d’art et d’histoire

  1. Comme d’habitude vos explications sont claires, précises, elles « coulent de source »…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com