Je vous emmène à Lectoure

Lectoure est une commune de l’arrondissement de Condom (Gers), dans la vallée du Gers.

J’ai choisi de vous emmener à Lectoure pour vous présenter la richesse patrimoniale de cette commune dynamique de 3 700 habitants.

Dans cet article nous évoquons :

-l’histoire de Lectoure

– son patrimoine

– la vie de Lectoure

L’histoire de Lectoure

La ville antique

La cité antique de Lactora est attestée dès la période romaine mais les vestiges découverts sur les lieux témoignent d’une occupation depuis l’époque préhistorique.

La cité romaine, située dans la plaine, est paisible et prospère mais les invasions barbares vont en perturber le calme.

Les habitants, pour s’en protéger, vont s’établir sur le piton rocheux qui domine la plaine.

La cité fortifiée

Sur ce promontoire, une ville fortifiée est construite. Ces remparts feront de Lectoure une importante place forte durant des siècles.

Au Xe siècle Lectoure devient vicomté puis capitale du comté d’Armagnac à partir de 1325.

La ville fortifiée subit plusieurs sièges. Le plus violent en 1473 voit la capitulation et la mort de Jean V d’Armagnac et la destruction quasi totale de la cité.

Annexée au domaine royal en 1491, elle subit les aléas des guerres de religion, tantôt protestante, tantôt catholique.

La ville bourgeoise

Les XVIIe et XVIIIe siècles sont calmes.

La ville est prospère. La culture du pastel, cette petite plante qui donne ce bleu incomparable, fait la renommée du Pays de Cocagne ; le Bleu de Lectoure acquiert une réputation qui fait la richesse de la ville.

pastel;lectoure;gers;

pinterest.fr

Petite noblesse et société bourgeoise s’établissent à Lectoure. Des hôtels particuliers sont construits.

Pendant la Révolution, à Lectoure de nombreux volontaires s’enrôlent ; ils s’illustrent plus tard sous l’Empire comme Jean Lannes qui devient maréchal et nombre d’autres qui deviennent généraux (Jean-Jaccques de Laterrade, Jerôme Soulès, Joseph Lagrange, Pierre Banel, Jean-Baptiste Dupin, Jacques-Gervais Subervie): leurs portraits ornent aujourd’hui la Salle des Illustres.

La ville religieuse

Centre de culte romain dès l’Antiquité, puis siège du culte de Cybèle, importé d’Orient, au IIIe et IVe siècle, Lectoure subit le va-et-vient protestant/catholique des Guerres de religion.

La ville reste à majorité catholique et de nombreuses communautés religieuses s’installent : carmes, capucins, cordeliers, jacobins, clarisses.

Au XVIIe siècle la ville est fortement impliquée dans le jansénisme.

Lectoure se situe sur la via Podensi du pèlerinage de Saint Jacques-de-Compostelle, entre Miradou et La Romieu.

Son hôpital léproserie du Pont de Pile, ses hôpitaux Sainte Catherine et Saint Jean-Baptiste au faubourg est, Saint Jacques , Saint Antoine et Saint Esprit près de l’église du même nom, les corps de Saint Clair d’Aquitaine conservé dans la cathédrale et de Saint Gény au couvent bénédictin qui porte son nom, font de Lectoure une halte majeure pour les pèlerins.

 

Ces différents aspects de la ville de Lectoure sont à l’origine de la richesse de son patrimoine et de sa labellisation en « Ville d’Art et d’Histoire » et « Plus beau détour de France »

Son patrimoine

Patrimoine antique

De cette époque subsiste la Fontaine Diane d’origine romaine.

Alimentée par une source naturelle abondante, elle a longtemps fourni l’eau aux artisans, particulièrement au quartier des tanneurs et à la tannerie royale de Lectoure.

Son apparence actuelle date du XIIe siècle mais elle reste englobée dans un ensemble de remparts à l’extérieur de la porte Hountélie.

Elle est inscrite aux monuments historiques depuis 1925.

lectoure; occitanie;

Creative commons

Patrimoine médiéval

Les remparts

Sur plus de trois kilomètres, le mur d’enceinte témoigne du passé militaire de la cité.

Le Bastion

A l’est de la ville, l’ancien bastion sud qui défendait l’entrée principale de la forteresse est transformé en promenade au XVIIIe siècle.

L’ancien château des comtes d’Armagnac

A l’éperon ouest de la ville, il était l’un des mieux fortifiés de son époque. Démantelé progressivement, il est remplacé au XVIIIe siècle par un hôpital.

wikipedia.org

Des châteaux et tours-salles

Une tour-salle est un type architectural constitué par une maison forte isolée d’époque médiévale. Quadrangulaire, de 5 à 12 mètres de côté, la tour-salle est formée de deux à quatre niveaux superposés, constitués de planchers formant à chaque étage une pièce unique, sans mur de refend. Une seule ouverture permet d’y accéder au rez-de-chaussée ou parfois à l’étage par un escalier extérieur amovible ; elle a une fonction défensive.

Certaines tour-salles ont été emménagées et sont devenues des maisons de plaisance.

tour-salle;tour du bourreau;lectoure;gers;

La Tour du Bourreau

wikipedia.org

Lectoure présente un grand nombre de ces édifices: Salle de Lesquère, Salle du Castaing, Château-salle noble de Tulle, Château-salle de Combarrau, Château-salle de Crabé, Château-salle de la Cassagne, Tour d’Albignac, Tour du Bourreau.

D’anciennes salles sont transformées en châteaux après le XVe siècle : Château d’Aurignac, Château de la Coupette, Château de Cujon, Château de Hustarrau, Château de Lasserre, Château de Castel-Picon, Chartreuse de Vacquier, Chartreuse d’Arton.

Patrimoine bourgeois

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, bourgeois aisés et nobles ont construits des maisons ou hôtels particuliers, dans l’architecture classique de l’époque.

Ils sont sobres et souvent seul un grand portail est visible de l’extérieur.

La plupart sont situés dans l’axe principal de la vieille ville constitué par la rue Nationale, ancienne rue Royale, puis rue Impériale.

lectoure;gers;hotel goudard;occianie;

Hôtel Goudard

wikipedia.org

Ce sont pour les principaux : l’Hôtel des Trois Boules, près de la cathédrale, devenu aujourd’hui le presbytère, l’Hôtel de Bastard-Castaing, l’Hôtel Subervie, l’Hôtel de Saint Géry, l’Hôtel Ducasse, l’Hôtel de Bastard, l’Hôtel Descamps, l’Hôtel Guilhon, l’Hôtel de Goulard.

Patrimoine religieux

La cathédrale Saint Gervais-Saint Protais est le principal édifice religieux de la commune. Sur son emplacement se sont succédé un temple romain dédié à Cybèle et une église romane. Sa construction reprendra à la fin du XVe siècle pour être détruite avant même d’être achevé en 1561 par les protestants. Les travaux de reconstruction reprendront en 1600.

lectoure;cathedrale;gers;

wikipedia.org

En 1742, une grande campagne de travaux est lancée mais les querelles incessantes entre l’évêque et les consuls, puis la Révolution voient se succéder construction et démolition !!

Les XIXe et XXe siècles apportèrent peu de modifications.

L’église du Saint Esprit est l’ancienne chapelle du couvent des Carmes et son seul vestige.

Le Carmel abrite encore quelques carmélites. Au XVIIIe siècle, il est un foyer de propagation et de défense du jansénisme.

De l’ancienne église des Cordeliers ne subsiste que le portail gothique.

La Chapelle Saint Gény est un édifice très ancien supposé abrité le tombeau de Saint Gény, précurseur du christianisme dans la région. Elle est située au sud de la ville, dans la plaine.

La vie de Lectoure

Vie économique

Comme beaucoup de communes Lectoure a longtemps vécu de polyculture.

La région est devenue un important centre de production d’ail blanc de Lomagne et surtout de melons de Lectoure

La culture du Pastel, Bleu de Lectoure, lui a apporté la prospérité aux XVIIe et XVIIIe siècles. Elle a été relancée depuis 1995, avec la production de teintures et de pigments, en utilisant de nouvelles méthodes, dans l’ancienne tannerie.

tannerie;lectoure; gers;occitanie;

Tannerie Royale

wikipedia.org

 

Depuis 2003, la captation d’eaux chaudes à grandes profondeurs a permis l’installation d’une station thermale.

Vie culturelle et manifestations

La ville dispose de deux musées : le musée Eugène Camoyret et un musée de peinture.

Lectoure organise de nombreuses manifestations de mai à novembre : Festival de philo en mai, Festival pyrotechnique le dernier week-end d’août, Rencontres de lectures début juillet, Rencontres des métiers d’art en novembre, Été photographique en juillet-août, Foire de la Saint-Martin en novembre.

A cela il convient d’ajouter que le melon de Lectoure est célébré chaque année le vendredi qui précède le 15 août par la Confrérie du Melon de Lectoure à l’occasion de la Fête du Melon. Et savez-vous que Marc Lavoine a été intronisé dans cette confrérie?

wikipedia.org

J’ai souhaité vous emmener à Lectoure à travers ces quelques lignes parce que je suis interpellée par la richesse patrimoniale et par la multitude d’activités de cette ville de seulement 3700 habitants !

J’espère que cet article vous a plu et vous a donné envie d’aller à Lectoure 

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Si ce n’est déjà fait, inscrivez vous et vous recevrez personnellement, en plus, mes « billets hebdomadaires ».

JE M’INSCRIS