Occitanie...découvertes

Pas à pas…découvrez les coutumes…entrez dans les spécificités de cette région…pour la découvrir et l'aimer.

Le tambourin, un sport occitan très localisé.

Le tambourin, un sport occitan très localisé

 coutumes et traditions

Le tambourin, appelé aussi balle au tambourin, jeu de tambourin, et en occitan « tambornet »(prononcez « tambournet ») est un sport collectif.

Dominé par les Français et les Italiens qui le pratiquent depuis plus d’un siècle et s’en disputent la paternité, ce sport est également connu en Allemagne, Angleterre, Ecosse, Belgique, Autriche, Hongrie, Espagne, Irlande, Norvège, Brésil, Japon…

Sa pratique, en France, est inscrite à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel depuis 2012. Elle reste cependant très localisée.

La France est championne d’Europe du tambourin depuis 2016.

Dans cet article, vous allez découvrir une première approche de ce sport :

– son origine, le jeu de ballon 

– une naissance locale contestée

– un sport avec des règles

– une forte concentration territoriale en Occitanie

– le jeu de tambourin aujourd’hui

Le jeu de ballon

Dans de nombreux villages de l’Hérault, des places, des rues, des lieux portent le nom  du « jeu de ballon ».

Ces espaces, par le passé, sont des lieux de pratique d’un jeu de ballon pour adultes.

De la famille du jeu de paume, le jeu de ballon oppose de 2 à 8 adversaires sur un long terrain en forme de couloir.

LE BRASSARD DU JEU DE BALLON

Les équipes se renvoient la balle à l’aide d’un « brassard », sorte de cylindre en bois.

Ce jeu, exigeant des aptitudes physiques, est réservé à de jeunes hommes ou adultes dans la force de l‘âge.

Il est pratiqué dans le Languedoc à partir de la moitié du XVIème siècle jusqu’en 1861.

             Les premiers tambourins

jeux-anciens.fr

Cette année là, un tonnelier de Mèze (Hérault) fabrique les premiers tambourins : cercle de bois sur lequel est tendue une peau parcheminée (de chèvre le plus souvent). Les joueurs de ballon abandonnent alors le « brassard » et utilisent des tambourins pour lancer la balle.

Une naissance locale contestée

Ce nouveau jeu se pratique essentiellement dans l’Hérault.

Au XXIème siècle les Italiens revendiquent la paternité du jeu ( la palla tamburello) arguant qu’il remonte à l’Antiquité  et s’appelle alors la sphaerista! Cette filiation est rejetée par les historiens faute de preuves…

Quoi qu’il en soit le jeu de tambourin se développe à la fin du XIXème siècle et au début du XXème au nord de l’Italie et dans le département de l’Hérault sans relations évidentes entre ces deux lieux…

Un sport avec des règles

L’Italie met en place un championnat national en 1896 et fixe des règles modernes en 1924.

En France, la pratique répond à des règles plus complexes et sous forme de « concours »(sorte de tournois) ; les plus célèbres sont ceux de Montpellier et de Pézenas, dans l’Hérault..

 

Un concours au terrain de tambourin des   Arceaux à Montpellier.

sporttambourin.canalblog.com

En 1929, une première édition du championnat du Languedoc oppose les vainqueurs de ces deux concours.

Une première Fédération Française de tambourin voit le jour mais les concours restent ouverts à tous les clubs, fédérés ou non. En 1923 la Fédération organise un championnat de France qui réunit 143 équipes réparties entre Narbonne et Marseille. Mais la pratique diminue, la Fédération disparaît.

Pour pallier cette carence Max Rouquette, (écrivain héraultais de langue occitane), joueur passionné de balle au tambourin, fonde, en janvier 1939, la Fédération Française du jeu de balle au tambourin . Il en reste longtemps le président.

En 1955, il initie le rapprochement entre Français et Italiens autour d’un même règlement.

En 1993 le tambourin figure, au titre de démonstration, au programme des Jeux Méditerranéens, disputés en Languedoc.

Une forte concentration territoriale en Occitanie

Le tambourin reste un sport amateur dans les villages de l’Hérault alors qu’il est un sport professionnel en Italie.

Depuis peu, sa pratique sort de la zone héraultaise (Gard, Aude, Corrèze, Bouches du Rhône, Nord, Pas de Calais…) ; sur plus de 5 000 licenciés en France, près de 3 000 sont Héraultais.

Dans l’Hérault, les clubs sont concentrés sur les villages des secteurs de Montpellier et Pézenas.

Le jeu de tambourin aujourd’hui

Un terrain

Il s’agit d’un espace en terre battue ou goudronné, plus rarement en synthétique, de 80 mètres de long sur 18 à 20 mètres de large, divisé en deux par une ligne appelée corde ( à l’origine cette ligne était matérialisée par une corde).

La variante intérieure utilise un espace de 34 mètres de long sur 16 mètres de large.

Une balle

La balle utilisée est rouge ou blanche, en caoutchouc compact, de 6,1 centimètres de diamètre et pèse 78 grammes.

Les tambourins

Le tambourin est constitué d’un cercle de 28 cm de diamètre, autrefois en bois, aujourd’hui en plastique renforcé par un fil de cuivre, sur lequel est tendue une membrane en toile synthétique (à l’origine en peau parcheminée souvent de chèvre) qui permet à la balle de rebondir. Une poignée en cuir facilite la tenue en main.

wikiwand.fr

Le battoir est un tambourin de 18cm de diamètre fixé au bout d’un manche de 70 centimètres. Il est utilisé pour l’engagement de la balle et permet de la lancer à grande vitesse. Le battoir est de plus en plus abandonné.

La mandoline est un tambourin en forme de goutte d’eau avec une poignée du côté le plus fin. Elle ne sert qu’à l’engagement car elle permet d’engager plus loin et plus facilement en donnant de l’effet à la balle. Elle est fréquemment utilisée par les Italiens, très peu par les Français.

Les joueurs

Deux équipes de 5 joueurs sont réparties sur le terrain, face à face, comme sur un domino à 5 points, et selon trois rôles.

scsg.tambourin.free.fr

Deux « fonds » qui renvoient la balle dans le camps opposé. L‘un des deux est le « batteur » qui met la balle en jeu en utilisant le battoir, la mandoline ou un tambourin, puis joue avec un tambourin.

Près de la ligne qui divise le terrain en deux, deux « cordiers » renvoient les balles courtes de l’adversaire

Au milieu du terrain, le « tiers » renvoie le plus bas possible les balles que les cordiers n’ont pas pu reprendre

Les règles

La balle peut rebondir une fois avant d’être frappée.

L’équipe perd un point si :

– la balle n’est pas renvoyée dans le camp adverse

– la balle sort des limites du terrain ou touche la ligne centrale

– le joueur touche la balle avec une autre partie du corps que l’avant bras qui tient le tambourin

– deux joueurs de la même équipe touchent consécutivement la balle

– un joueur marche dans le camp adverse

Le décompte des points s’effectue, comme au tennis, par jeu, de 15 à 30 à 45, sans la règle de l’avantage.

Le match est gagné dès qu’une équipe remporte 13 jeux.

Les équipes changent de côté tous les 3 jeux.

J’espère que cet article vous a plu.

Vous connaissez désormais l’essentiel du jeu de tambourin. N’hésitez pas à vous rendre dans les villages qui le pratiquent . La médiatisation du jeu de tambourin reste locale , vous trouverez les programmes sur les médias locaux et repérerez les terrains aux bruits secs de la balle frappée par les tambourins !

Si cet article vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions

Inscrivez vous dans le cadre réservé à cet effet; vous recevrez un e-mail pour finaliser votre inscription et un second pour télécharger le cadeau que je vous ai réservé « Premiers pas en Occitanie ».

Ainsi inscrit(e) vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et recevrez PERSONNELLEMENT mes « billets hebdomadaires ».

Précédent

La météo en occitan

Suivant

Férias et fêtes votives sont d’actualité

  1. LAFFITAU Monique

    Article très intéressant !! merci du partage ! bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén