Occitanie...découvertes

Pas à pas…découvrez les coutumes…entrez dans les spécificités de cette région…pour la découvrir et l'aimer.

menage-occitan

Le grand ménage en Occitanie

Vous commencez à avoir une idée de la particularité de notre langage qu’il soit purement occitan, émaillé d’occitan ou « francitan ».

C’est l’alliance des deux que j’ai évoquée pour vous dans mes précédents articles sur notre langage.

Je vous ai parlé de l’influence de l’occitan sur notre parler quotidien qui touche la cuisine, la météo, le travail de la vigne et le langage affectueux.

En Occitanie comme ailleurs, quand reviennent les beaux jours, un besoin de renouveau nous anime…

menage-occitan

pinterest.fr

Les fenêtres s’ouvrent ; on ressort les tenues légères …on range les pulls…on lave, on frotte…

C’est le grand ménage de printemps !Un vrai « rambal »( remue-ménage) !

menage-occitanie-langage-occitan

Dans cet article j’entreprends avec vous :

– la lessive

– le nettoyage de la maison

La lessive

Grand ménage!

Fin de saison, nous allons vider les placards, trier, laver, ranger…

Les vêtements que nous ne mettons plus se partagent entre les « à donner »et les « peilhes » (chiffons) qui sont données au« peilharot » ( chiffonnier) s’il en passe encore par là, ou mises au conteneur à chiffons, chiffonnier déshumanisé de notre époque.

peilharot-nettoyage-menage

Le peilharot 

 

chiffonnier-occitan-menage

Le chiffonnier aujourd’hui

pinterest.fr

lessive-menage-occitan

La bugadière

wikipedia.org

Les autres sont lavés avant d’être pliés et rangés. Cela représente une « grosse bugade » (une grande lessive). A noter que nous utilisons souvent l’adjectif « grosse » pour « grande » : nous pouvons avoir une « grosse » faim, piquer une « grosse » colère..

Au préalable, nous vérifions s’il y a des « bougnes » (tâches), « bougnettes » ou « bougnasses » selon leurs tailles ( je vous rappelle qu’ici la terminaison donne l’importance de la taille ou de la gravité : -et ou -ette=petit, léger ; -asse = nettement plus important !). Nous leur donnons un premier traitement avant lavage.

Autrefois les « bugadières » (lavandières) emportaient le linge dans de grands« bugadiers »(lessiveuses ou baquets à lessive).

Elles se retrouvaient au lavoir du village et les langues allaient bon train tandis qu’elles maniaient le « bancel » ( battoir) avec ardeur…

Mais tout cela est du passé, heureusement, car aujourd’hui les machines à laver font ça très bien…

 

lessive

electrodepot.fr

Même les tissus fragiles qui « craignent le sale »(sont salissants) se mettent dans le lave-linge et il est plus facile de « se mettre propre »(se changer). De ce fait nous portons des vêtements dignes de ce nom et plus des « peilhes » qui nous font ressembler à des « peilhaïres » ou à des « caraques »(nom occitan des gitans ou des bohémiens).

pinterest.fr

Le linge nettoyé, nous lui donnons « un coup de fer »( nous le repassons), le plions et le rangeons.

Le nettoyage de la maison

Le linge et les placards rangés, pas question de « brasséjer »( remuer les bras pour brasser l’air, s’agiter inutilement) ni de « trastéjer » ( aller et venir sans but précis, perdre son temps).
Il faut nettoyer la maison!

 

pinterest.fr

D’abord « espousser » ( secouer, enlever la poussière) les tapis, les coussins, puis nous « récatons» (rangeons dans un coin) tous les « rabaladis » qui traînent( les objets qui encombrent et ne servent à rien). Nous les rangeons dans un « récantou » ( un coin) ou les mettons aux « escoubilles » (aux ordures).

pinterest.fr

 

Ensuite nous « faisons les carreaux » ( nous nettoyons les vitres).

Un grand coup « d’escoube »(de balai) ou d’aspirateur, enlève les derniers « bourraous »(boules de poussière), et ensuite nous passons la « pièce », la « loque », la «serpillière » sur les pavés (selon l’endroit où nous nous trouvons…) .

 

pinterest.fr

Un coup de « peilhe » (chiffon) sur les meubles pour enlever la « pousca »( poussière) clôture cet épisode de grand nettoyage !

La journée a été longue et chargée! Nous en avons un « sadoul » (un trop plein, un ras-le-bol) et nous sommes « canés » (crevés), « escagassés »(très fatigués, complètement « cassés »).

Ouf ! « Ba, pla !! »( ça va bien ! »)

La maison est propre et rangée !

Un effort pour se « rabaler »(traîner ) jusqu’au salon et « s’espatarner » (s’étendre de tout son long) un moment sur le canapé , un fauteuil ou une chaise longue !

pinterest.fr

Voilà une journée bien remplie !!

J’espère que cet article vous a plu. Je vous ai rappelé quelques mots et expressions que vous avez déjà entendus…ou que vous entendrez peut-être en Occitanie…

Si cet article vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Si ce n’est déjà fait, inscrivez vous 

 vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et recevrez personnellement mes « billets hebdomadaire.

JE M’INSCRIS

Précédent

D’Artagnan, légendaire mousquetaire gascon

Suivant

Croix occitane et symboles d’Occitanie

  1. Jean Pierre

    Bonsoir. Vous n » avez pas répondu à François . Mais où allez vous chercher tout çà ?

  2. Marielle

    J’emploie souvent ces mots (à force de les entendre depuis l’enfance) sans savoir réellement leur signification exacte. Tu as éclaircies les choses! Merci!

  3. Quel plaisir de retrouver avec vous tout ce langage du quotidien que nous avons si souvent entendu dans la maison de nos parents ou de nos grand-parents ; époque révolue où l’on faisait tant de choses « à la main »….

  4. François JAMME

    Ou vas tu chercher tout ça est très est intéressent mais quel travail !!!
    Merci Anne-Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com