Pas à pas...découvrez les coutumes...entrez dans les spécificités de cette région...pour la découvrir et l'aimer.

Foix, ville d’histoire et de tourisme

Foix, ville d’histoire et de tourisme

Foix, ville d’histoire et de tourisme, est la capitale de l’ancien comté de Foix.

L’Ariège, département de nature, d’histoire et de culture, se partage en quatre « pays » : le Pays des Portes de l’Ariège, du Couserans, d’Olmes et des Pyrénées cathares, de Foix et de la Haute-Ariège.

Dans cet article approchons de cette ville :

  • son histoire

  • son patrimoine

  • sa vie actuelle

Son histoire

La préhistoire

Les nombreuses traces laissées par diverses populations préhistoriques font de l’Ariège, un département riche en témoignages retrouvés dans des grottes (Niaux, Mas d’Azil, du Rocher, de Saint Sauveur, du Pech…), diverses peintures rupestres et monuments mégalithiques.

Foix, ville d’histoire et de tourisme, est la capitale de l’ancien comté de Foix.

L’Ariège, département de nature, d’histoire et de culture, se partage en quatre « pays » : le Pays des Portes de l’Ariège, du Couserans, d’Olmes et des Pyrénées cathares, de Foix et de la Haute-Ariège.

L’Antiquité

L’histoire de la ville remonte à plus de quinze mille ans.

Comme dans toutes notre région, des peuples se succédèrent sur les lieux ; ibères, celtes, volces, , vandales, wisigoths, romains, francs, sarrazins…

Des débris d’amphores , de monnaies, témoignent de leur présence sans qu’il soit toutefois possible d’affirmer une réelle urbanisation des lieux.

Des monnaies mérovingiennes portant la mention « Castro Fuxis »laissent penser qu’un castrum, fort ou château, existait sans doute sur le rocher qui domine le confluent de l’Ariège et de l’Arget. Confluent qui serait à l’origine du nom de la ville : Foueich ou Fouich qui en occitan signifie « fourche ».

Le Moyen-Age

Dans le cadre de la christianisation du pays, l’abbaye de Saint Volusien est fondée en 849. L’urbanisation des lieux lui fait suite ; la mention d’un château est faite, pour la première fois, en 1002, dans un testament de Roger-le-Vieux, comte de Carcassonne, qui lègue ses terres de Foix et son château à un de ses fils, Bernard-Roger.

Le comté de Foix

Il est créé en 1012, à la mort de Roger-le-Vieux, comte de Carcassonne, quand son fils Bernard-Roger de Foix en hérite, et subsiste jusqu’en 1607.

A la mort de ce dernier, en 1035, son fils Roger Ier de Foix lui succède.

Ils sont vassaux des comtes de Toulouse mais le comté va accroître sa puissance du XIème au XVème siècle.

En 1290, il est rattaché à la vicomté de Béarn.

En fonction des évolutions de son organisation, des alliances et mariages de ses héritiers, le comté de Foix passe dans diverses familles : de Foix-Carcassonne de 1012 à 1398, de Grailly de 1398 à 1483, d’Albret de 1483 à 1555, de Bourbon-Vendôme de 1555 à 1607.

Henri IV le réunit au royaume de France en 1607.

gaston phaebus;foix;occitanie;

                Jibi44-CC BY SA 3.0

Le plus célèbre des comtes de Foix-Béarn est Gaston III, dit Fébus, comte de Foix et vicomte de Béarn. Travailleur, chasseur, guerrier, administrateur, poète et écrivain sont autant de qualités qui lui sont prêtées. Il laisse à la ville de Foix sa devise occitane « Toca i se gosas » (touches-y si tu oses »).

L’épisode cathare

Il n’est pas possible d’évoquer Foix et l’Ariège sans citer cette partie de l’histoire de notre région.

La famille des comtes de Foix est très liée au catharisme.

Esclarmonde de Foix, sœur de Raymond-Roger (1152-1223), fille de Roger-Bernard Ier de Foix (1130-1190) dit le Gros et de Cécile de Trencavel, est ordonnée parfaite, à Fanjeaux (Ariège) vers 1204 ; Philippa, épouse de Raymond-Roger (qui restera catholique) fonde la maison de parfaites de Dun (Ariége).

En 1212 et en 1217, le château résiste aux assauts des troupes de Simon de Montfort, qui met à feu et à sang le reste du comté.

Les guerres de religion

A Foix comme ailleurs, elles sévissent. Les réformés détruisent les églises ; l’abbatiale Saint Volusien prise par les protestants en 1588 est reprise par les catholiques l’année suivante.

Autres époques historiques pour la ville

A la Révolution, Foix , ancienne capitale comtale, jouit d’un certain prestige. Bien que géographiquement elle ne soit pas au centre du département de l’Ariège, elle est choisie comme chef-lieu. Elle est encore de nos jours une des plus petites préfectures de France.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Foix occupée par les Allemands, est libérée, après six heures de combats, par une troupe de guerilleros composée essentiellement de réfugiés espagnols.

Son patrimoine

Le château

Dressé sur un piton rocheux, il domine la ville de ses trois tours et de ses imposantes murailles.

Dès sa première construction , il occupe une position stratégique ; il contrôle l’accès vers la haute vallée de l’Ariège et surveille le bas pays.

Construit sur la falaise, il fait face aux nombreux assauts et assoie sa réputation de forteresse imprenable chantée par les troubadours : « El castels es tant fortz qu’el mezis se defent »(le château est si fort qu’il se défend par lui-même).

chateau;foix;ariege;occitanie;

Pixabay

Sa tour carré au nord, nommée tour d’Arget car elle surveille la vallée de cette rivière, est construite au XIIème siècle; au XIVème siècle, elle est rehaussée et ses fenêtres obstruées : de tour de guêt, elle devient tour de défense; au XVème siècle elle est modernisée par une toiture.

La tour carrée au centre, possède peu d’ouverture et au XIIème siècle est réservée à l’habitation. Des fenêtres à meneaux, y sont ajoutées au XVème siècle.

La tour ronde au sud, est la plus récente et la plus haute (6 étages) ; elle date du milieu du XVème siècle ; construite par Gaston IV, elle n’a pas d’objectif défensif mais veut affirmer le pouvoir des comtes de Foix.

Après la réunion du comté au Royaume de France, Foix devient le siège d’un gouvernement militaire. En 1634 le château manque d’être démantelé par ordre de Richelieu mais sera sauvé par son gouverneur ; en 1645, la forteresse devient dépôt d’archives, puis garnison et en 1790, prison.

Classée aux monuments historiques dès 1804, sa fonction de prison cesse en 1864.

A la fin du XIXème siècle le château est restauré et en 1930, il devient musée départemental.

L’abbatiale Saint Volusien

Saint Volusien, évêque de Tours en 491, est exilé à Toulouse par Alaric, roi des Goths ; chassés par les troupes de Clovis, les Goths s’enfuient vers l’Espagne en emmenant Volusien ; ce dernier leur reprochant avec véhémence leur arianisme, ils s’en débarrassent en le décapitant en pays de Foix, en 498, en un lieu baptisé en 507, Castrum de Saint Volusien ; son corps retrouvé, ses reliques sont transportée dans l’abbatiale fondée en 849, qui prend son nom.

En 1104, des chanoines réguliers de Saint Augustin prennent possession de l’abbaye et font construire une vaste église à trois nefs.

foix;abbatiale st volusien;ariege;occitanie;

Tylwyth Eldar-CC BY-SA 4.0

L’édifice est détruit pendant les guerres de religion et reconstruit à partir de 1609 ; ne subsiste de l’église médiévale que le portail et la base des murs de la nef.

La vieille ville

Elle s’étale au pied du château et autour de l’abbatiale Saint Volusien. Elle a gardé son caractère médiéval avec ses ruelles étroites, ses maisons à colombages. Certains de ses éléments sont classés monuments historiques telles une porte en bois sculpté de 1617, au 37 de la rue du Rival, et la façade de la maison dite des Cariatides, face à la Préfecture .foix;halles;ariege;occitanie;

Jorge Franganillo -CC BY 3.0

La halle aux grains construite dans le style Baltard en 1870 et restaurée en 2009, est identique à celle de Mirepoix.

Sa vie actuelle

Foix aujourd’hui

Avec près de 10 000 habitants, les Fuxéens, et une superficie de 1932 hectares, cette commune dont l’altitude va de 358 à 933 mètres, se trouve à un carrefour entre Toulouse (Haute-Garonne) et la Principauté d’Andorre , et entre Perpignan (Pyrénées-Orientales ) et Saint Girons (Ariège).

Située dans une zone de climat montagnard , elle jouit d’étés chauds, d’automnes pluvieux, d’hivers froids et neigeux, de printemps doux et orageux.

Un ville essentiellement touristique

Foix reçoit plus de 90 000 visiteurs par an.

Outre l’attrait touristique de la ville et les nombreuses animations festives qu’elle organise autour de son histoire et de son patrimoine, sa position au sein de la haute vallée de l’Ariège, à proximité de l’Andorre, attire les visiteurs français et étrangers.

J’espère que cette rapide promenade vous a donné envie d’aller à la rencontre de ces lieux…

Si cet article vous a intéressé ; donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Si ce n’est déjà fait, inscrivez-vous et vous recevrez personnellement, en plus, mes « billets hebdomadaires ».

JE M’INSCRIS

https://fr.wikipedia.org/

https://nominis.cef.fr/

https://www.mairie-foix.fr/

http://www.ariegepyrenees.com/accueil

https://www.france-voyage.com/

https://www.oc-citanie.fr/

https://www.cathares.org/

http://chateauruine.fr/

Précédent

La cuisine cévenole gardoise

Suivant

Alphonse Daudet, gardois et provençal

  1. VERRIE Jean-Pierre

    A propos du château et du passé historique de Foix, un témoignage personnel. Un été début des années 1960, nous visitions le château sous la conduite d’un guide d’un âge certain, soit (très) occasionnel, soit bénéficiant de quelque emploi réservé, mais s’appuyant sur des connaissances qui se révélèrent rapidement aussi douteuses qu’inattendues ! C’est ainsi que notre homme nous apprit – et ceci avec un sérieux qui se voulait convaincant, que ce lieu même où nous nous trouvions, avait vu – peut-être, précisa-t-il par prudence – Clovis et les Sarrasins s’étriper !
    Chère Anne Marie, il faudra vérifier !

    • Il y a peut être eu des batailles contre les Sarrazins dans l’Ariège mais certainement pas menées par Clovis qui est mort en 511 alors que les invasions sarrazines ont débuté au VIIIème siècle (718-719)…peut-être Charlemagne…
      D’autre part la trace du château de Foix n’apparait dans les textes qu’au début du XIeme siècle et il daterait de la fin du Xème…
      Ceci étant il occupe une position géographiquement stratégique et défensive , ce qui peut laisser entendre que le lieu a sans doute vu des affrontements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com