Les conscrits en Occitanie

Les conscrits ? Vous connaissez? Cette appellation d’une ancienne tradition nationale a changé de sens au cours du temps…

Dans cet article retrouvons cette évolution

– la conscription

– les coutumes des conscrits

– que reste-t-il des conscrits en Occitanie

La conscription

Une première loi

En 1798, la jeune République fait face à des attaques extérieures ; Angleterre, Russie, Autriche se sont coalisées contre elle ; le général Bonaparte mène campagne en Italie pour préserver les frontières.

La défense du territoire et l’affirmation de la souveraineté nationale impliquent des actions militaires.

Il est nécessaire de renforcer les armées pour qu’elles se présentent en force sur les champs de bataille face à la coalition.

Le gouvernement estime que l’armée et la guerre ne peuvent plus rester réservées à des nobles et à des professionnels. L’affirmation de la République et la défense du territoire national reviennent à l’ensemble des hommes français.

Une loi, proposée par deux députés Jourdan et Debrel, est votée. Elle institue le service militaire obligatoire ; son article 1 énonce que « tout Français est soldat et se doit à la défense de la patrie » ; elle concerne tous les hommes de 20 à 25 ans.

Une première modification

La loi du 5 septembre 1798 permet à la France de disposer d’une armée nombreuse et jeune, élément de ses forces et de son succès.

En 1804, Napoléon Ier décide de modifier la conscription et instaure un tirage au sort parmi les classes d’âge.

Les hommes d’une même année de naissance sont réunis au chef-lieu du canton, en séance publique. Autant de bulletins numérotés que d’hommes concernés sont placés dans une urne. Le besoin en hommes que doit satisfaire la région est prédéterminé; les hommes partent sous les drapeaux en fonction du numéro qu’ils tirent et du besoin prédéfini : s’il faut 100 soldats , ceux qui tombent sur les numéros de 1 à 100 sont recrutés.

De la conscription au service militaire

En 1818 la loi Gouvion-Saint Cyr associe au recrutement par tirage au sort, le volontariat. Le service dure 6 ans et les tirés au sort peuvent payer quelqu’un pour se faire remplacer.

La loi du 26 avril 1856, modifie cette disposition et c’est un versement à l’État qui autorise l’exemption.

Le 26 juin 1871, Léon Gambetta annonce « que pour tout le monde il soit entendu que quand en France un citoyen est né, il est né soldat ».

Le service militaire est en vue…

Du service militaire obligatoire au service national

La loi du 27 juillet 1872 proposée par Ernest Courtot de Cissey, sous la Troisième République et la présidence d’Adolphe Thiers, instaure le service militaire obligatoire mais toujours sous le principe du tirage au sort. De plus les militaires se voient retirer le droit de vote d’où l’appellation de « Grande Muette » attribuée à l’armée depuis ce jour.

Le 15 juillet 1889, la loi Freycinet, dite « loi des curés sac au dos » supprime les dispenses accordées aux enseignants , aux étudiants des grandes écoles et aux séminaristes. Tout le clergé, régulier et séculier, doit servir sous les drapeaux.

Le 21 mars 1905, la loi Berteaux, fondatrice du service militaire du XXème siècle, établit le service militaire personnel, égal et obligatoire pour tous les hommes.

conscrits;occitanie;

prunieresapcher.fr

Le 17 août 1945, les militaires retrouvent le droit de vote perdu en 1872.

Le 9 juillet 1965, la loi Messmer, indique que le service n’est plus « militaire » mais « national ».

Le service national subit diverses modifications au cours de la Cinquième République.

En 2002, la conscription est suspendue et remplacée par un « parcours citoyen » constitué d’un recensement, d’une information de l’Éducation Nationale sur le domaine de la Défense, et d’une journée « Défense et Citoyenneté ». Le service national devient un service volontaire, ouvert à tous Français de 18 à 26 ans.

En 2015, le service militaire volontaire est créé ; il devient un service national universel d’un mois pour tous les jeunes de 16 ans en 2019.

Les coutumes des conscrits

La fête des conscrits

A l’origine, le rassemblement pour le tirage au sort qui a lieu au chef-lieu de canton, donne lieu à la fête des conscrits.

Plus tard, les jeunes hommes en âge d’être recrutés se retrouvent en Mairie en présence de représentants du Préfet, de la Gendarmerie et d’un médecin militaire ; après déshabillage, examen sanitaire et questionnaire, ils sont déclarés bons pour le service armé, pour le service annexe ou pour la réforme.

Le moment est important : être « bon pour le service», c’est « être un homme ».

C’est souvent également quitter sa famille et son terroir pour « servir la Nation ».

conscrits;occitanie;midilibre.fr

A certaines époques, cela signifie aussi ne pas être sûr de revenir…

L’ambiance est un mélange d’angoisse et d’exaltation.

Cocardes, drapeaux tricolores, costumes, parfois hauts-de-formes ou gibus font partie du folklore et mettent en exergue l’idéal national.

Un repas, souvent bien arrosé, réunit les conscrits.

Danses, musiques, cris, farces, poursuites des filles pour les embrasser, parfois même un passage par la « maison de joie », accompagnent ces journées ; elles sont un rite de passage de la vie d’adolescent à celle d’homme pour ceux qui vont connaître le maniement des armes et parfois l’horreur et la mort.

Des conscrits à la classe

Peu à peu, la fête des conscrits a évolué.

Le mot « conscrit » s’est élargi au mot « classe pour les hommes, nés la même année, appelés sous les drapeaux.

Réservé aux hommes qui faisaient leurs classes en même temps, le terme « la classe » a inclus toutes les personnes, hommes et femmes, nés la même année et a pris pour année celle où ils ont eu 20 ans : la classe 53 rassemble toutes les personnes nées en 1933.

classe;conscrits;occitanie;

centrepresseaveyron.fr

Des rassemblements festifs de classes ont alors vu le jour dans les villages , réunissant autour d’un repas les personnes nées la même année, que parfois la vie avait éloignés et qui prenaient ainsi plaisir à se retrouver et à évoquer des souvenirs.

Que reste-t-il des conscrits en Occitanie ?

conscrits;languedoc;occitanie;Des traditions qui perdurent

Dans certains villages, ces anciennes traditions se perpétuent. Elles sont souvent reprises par des jeunes qui prennent en charge l’organisation des fêtes de villages ou fêtes votives.

Les organisateurs, conscrits de l’année ou d’une ou plusieurs classes, font le tour du village, avec musique, parfois déguisement, vente de brioches, etc… L’objectif étant de récupérer les oboles des villageois qui permettent de financer la fête .

La fête se déroule sur plusieurs jours, avec bal, marchés, fête foraine, etc… 

Elle a parfois perdu son appellation de fête des conscrits pour devenir simple fête du village.

Fête des conscrits

L’appellation est conservée en Occitanie, dans de nombreux villages de l’ancienne région Midi-Pyrénées :

– en Aveyron, à Baraqueville, Boussac, Calmont, Camboulazet, Colombiès, Luc-La Primaube, Manhac, Moyrazès, Saint Amans-des-Cots, Saint Chély d’Aubrac, Trémouillès…

– dans les Hautes-Pyrénées, à Azereix, Bénac, Bordères-sur-l’Echez, Gèdre, Horgues, Jullian, Laloubère, Lamarque-Pontacq, Odos, Ossen, Ossun, Pouyastruc…

mais aussi en Lozère, à Lanuéjols …

Une fête de classe à Lourdes

Depuis leur service, les conscrits de la classe 1955 de Lourdes et leurs épouses se réunissent tous les 5 ans. Après avoir assisté à la messe en l’église du Sacré Coeur et déposé une gerbe au monument aux morts en mémoire des disparus de leur classe, ils se retrouvent autour d’un bon repas.

classe55;lourdes;occitanie;

ladepechedu midi.fr

J’espère que cet article vous a plu.

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions. Partagez et faites connaître ce blog autour de vous.

Inscrivez-vous : vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et serez abonné aux billets hebdomadaires.

JE M’INSCRIS

https://fr.m.wikipedia.org/

https://www.ladepeche.fr/

https://www.laregion.fr/

http://www.tarbes-infos.com/

http://stephane.guillard.over-blog.com/

http://www.lourdes-infos.com/

https://www.midilibre.fr/