Cahors, capitale du Quercy

Cahors, chef-lieu du département du Lot, est une commune de plus de 20 000 habitants riche de son histoire.

Dans cet article faisons un rapide tour de Cahors à travers

  • sa situation
  • son histoire
  • ses attraits

Sa situation

Situation géographique

Située dans un méandre du Lot, affluent de la Garonne, Cahors est la préfecture du département éponyme. Cette situation lui donne une forme originale qui l’apparente à une presqu’île.cahors;quercy;lot;occitanie;

CC BY-SA 2.5

A 114 km de Toulouse, Cahors est desservie par la Nationale 20 et l’autoroute A20 (l’Occitane), qui relient la capitale régionale à Paris via Limoges et Orléans.

La commune s’étend sur 6 472 hectares, à une altitude entre 105 et 362 mètres.

La Via Podiensis

Cahors est traversée par une des plus importantes voies vers Saint Jacques de Compostelle: la Via Podiensis.

Venant de la vallée du Lot par Varaire ou de celle du Célé par Saint Cirq-Lapopie , mais également de Rocamadour, les pèlerins arrivent à Cahors ; les hébergements pour les accueillir sont nombreux ; l’Office de Tourisme est très organisé pour le transfert de leurs bagages, l’obtention de leur crédential, les conseils pour la suite de leur itinéraire.

Son activité

Cahors est une ville à forte densité de population (330 habitants au kilomètre carré) ; son expansion a longtemps été freinée par sa situation géographique, limitée par le méandre du Lot et par les parois abruptes des collines qui le surplombent.

Principal centre économique du département du Lot, Cahors est une ville d’activités tertiaires (commerces et services) ; elle bénéficie de l’attrait touristique du riche patrimoine laissé par son histoire, de la réputation de son vignoble et de sa gastronomie.

Son histoire

Des Cadurques au Moyen Age

Venant du Nord Est de l’Europe des peuples celtes que le Romains qualifient de Gaulois ont occupé le Sud ; les Cadurques se sont installés dans le Quercy ; ils ont construit une ville auprès d’une source dite miraculeuse, dans la boucle du Lot et l’ont nommé Divina Cadurcorum , ville riche et opulente comme en témoignent les vestiges retrouvés.

Cahors sera par la suite assiégée, pillée, occupée par les Romains, par les Francs, etc…

Relevée par l’évêque Saint Didier en 650, elle est pillée par les Sarrasins en 732…

Convoitée par sa position, elle est l’objet de conflit de pouvoir entre évêques, sénéchaux, consuls jusqu’en 1272 où l’évêque Barthélémy et les consuls trouvent un modus vivendi.

Un pape cadurcien

Jacques Duèze, né à Cahors en 1244 dans une famille bourgeoise aisée de la ville, est élu pape le 7 août 1316, sous le nom de Jean XXII.pape;jeanXXII;occitanie; lot;

Wikipedia.org

S’il reste dans l’histoire comme un des plus grands papes d’Avignon, il sera toujours attaché à sa ville natale, à sa famille et à ses concitoyens.

En 1320, il rachète au Grand Maître des Hospitaliers, les biens des Templiers à Cahors et les donnent aux Chartreux.

En 1331, il fonde l’université de Cahors, composée des facultés de médecine, de théologie, de droit et d’art.

De la Renaissance au XXème siècle

Au XVIème siècle, Cahors, capitale du Quercy bénéficie d’un important prestige grâce à son université ; elle est la ville de naissance de poètes humanistes tels que Clément Marot ou Olivier de Magny.

Au XVIIème siècle, dans le cadre du mouvement de la Contre Réforme elle connaît un nouveau développement religieux ; le diocèse est restauré et un grand séminaire est fondé.

En 1751, l’Université de Cahors est supprimée et transférée à Toulouse.

Le 4 mars 1790, le nouveau département du Lot est créé en vertu de la loi du 22 décembre 1789. Il inclut alors l’arrondissement de Montauban. Son chef-lieu est Cahors.

A la demande des notables montalbanais, le Premier Empire décide le 21 novembre 1808, la création du département du Tarn-et-Garonne à partir de territoires appartenant aux départements voisins, dont la moitié du Lot de 1790.

Cahors reste un territoire rural peu marqué par l’industrie.

Au XIXème siècle la ville entreprend de grands changements : construction des quais, d’une station de pompage pour approvisionnement en eau potable, aménagement de boulevards , construction d’un théâtre à l’italienne, d’un Hôtel de Ville, d’un Palais de Justice, d’un Lycée de Jeunes Filles, arrivée du Chemin de Fer.

Comme ailleurs, Cahors perdra beaucoup de ses hommes sur les fronts de la Première Guerre Mondiale.

La Deuxième Guerre Mondiale génère une forte activité de résistance dans la ville.

Ses personnages célèbres

Outre Jacques Duèze, devenu le pape Jean XXII , les poètes humanistes Clément Marot et Olivier de Magny, cités précédemment, Cahors a vu naître Léon Gambetta, a eu pour maire Maurice Faure (Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères, ministre de l’Intérieur, ministre des Affaires Européennes, Garde des Sceaux, ministre de l’Équipement) et bien d’autres encore.

Cahors aujourd’hui

Ville à taille humaine, Cahors jouit aujourd’hui des labels de Ville d’art et d’histoire, de Grands Sites d’Occitanie; la réputation de son vin et de sa gastronomie, sa vie culturelle, la réhabilitation de son bâti ancien contribuent à en faire une destination touristique de la région Occitanie-Pyrénées Méditerranée.

Ses attraits

Un riche patrimoine architectural

Le plus connu est le pont Valentré, construit au XIVème siècle ; il est classé aux monuments historiques depuis 1840 et au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint Jacques de Compostelle en France depuis 2012 ; il fait partie des ponts remarquables du Sud de la France avec le Pont du Gard, le Pont du Diable (entre Aniane et Saint Jean de Fos dans l’Hérault) et le viaduc de Garabit ; avec ses trois tours fortifiées et ses six arches précédées de becs aigus il est un des plus beaux exemples de l’architecture de défense du Moyen Age.cahors;lot;pont valentre;occitanie;

Flickr.com

Les fortifications de la ville sont visibles ; la porte de Barre, la tour Saint Jean dite aussi Tour des pendus qui surplombe le Lot, la Porte Saint Michel, la muraille du Pal en sont d’importants vestiges.

De nombreux hôtels particuliers et maisons édifiés entre le XIIéme et le XVIIème siècle témoignent de l’âge d’or de la ville.

Le patrimoine architectural religieux est également important.

La cathédrale Saint Etienne ( XIème-XVIIème siècles), classée monument historique, mêlent des éléments de styles roman et gothique ; son cloître de 1506 est de style gothique flamboyant.

L’église Saint Barthélémy, du XIV ème siècle, également classée monument historique, possède un clocher de style grégorien.

De nombreuses églises et chapelles complètent ce patrimoine religieux: église Saint Urcisse, église Saint Géry, église du Sacré- Coeur, église Notre Dame de Saint Georges, église Saint Martin, église de la Rosière, église Saint Cyr et Sainte Juliette de Saint Cirice, chapelle des Pénitents Bleus, chapelle Saint Michel, chapelle de la Verrerie, chapelle de l’Ermitage, ancienne chartreuse Notre Dame…

Un vin séculaire et une gastronomie réputée

Le Cahors est un vin rouge multiséculaire qui a connu une grande renommée du Moyen Age à la crise du phylloxéra de la fin du XIXème siècle.

Au Moyen Age, on l’appelait « vin noir » et Clément Marot parle de « liqueur de feu » ; vendu de l’Angleterre et jusqu’à la Russie, l’église orthodoxe russe l’a même adopté comme vin de messe !

Le vignoble anéanti par le phylloxera, les viticulteurs, après avoir tenté en vain d’implanter divers cépages, décident en 1947 de replanter du cépage d’origine : le côt ou malbec. Le gel de 1956 porte un coup fatal à la production. La replantation se fait avec du côt mais également du merlot et du tannat. En 1971, le vignoble couvre 440 hectares et avec le soutien du Président Pompidou, originaire de Cajarc, obtient l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).

Cahors bénéficie de tous les attraits gastronomiques de la région du Quercy : truffe, foie gras, chasselas

De nombreuses animations

Outre la mise en valeur de son patrimoine architectural, la ville de Cahors organise de nombreux festivals (« Visages du Monde », «Cahors Juin Jardins »,  « Lot of Saveurs », « Cahors Blues Festivals », « Cahors Plage »), l’illumination du Pont Valentré, le Trial Urbain International.

J’espère que cet article vous a intéressé et donné envie de visiter Cahors.

Donnez vos commentaires, vos suggestions. Partagez et faites connaître ce blog autour de vous.

Inscrivez vous : vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et serez abonné à mes billets hebdomadaires.

JE M’INSCRIS

https://fr.wikipedia.org/

https://www.france-voyage.com/

https://www.cahorsvalleedulot.com/

https://www.tourisme-lot.com/

http://patrimoines.laregion.fr/

https://www.francebalade.com/