Occitanie...découvertes

Pas à pas…découvrez les coutumes…entrez dans les spécificités de cette région…pour la découvrir et l'aimer.

La Bigorre, une province pyrénéenne

La Bigorre, une province pyrénéenne

La Bigorre est une ancienne province française. Son étendue correspond, en majeure partie, à l’actuel département des Hautes-Pyrénées.

Dans cet article découvrons:

– la province

– sa culture et son patrimoine

– ce qu’il en reste

La province

Sa situation géographique

Elle est entourée par le Comminges à l’est, les Pyrénées au sud, le Béarn à l’ouest et l’Armagnac et l’Astarac au nord.

Région montagneuse, elle est frontalière de l’Espagne par la chaîne pyrénéenne et culmine à 3 298 m au Vignemale, le plus haut sommet des Pyrénées.

Ses territoires sont dessinés par de nombreuses vallées.

Au centre la vallée de Campan et les vallées attenantes de Payole, de Gripp et de Lesponne prolongent celle de l’Adour.

Plus à l’est, la vallée de l’Adour et celle de la Neste, délimitent le territoire des Baronnies .

La vallée de la Neste se joint à celles de Magnoac, de Barousse et d’Aure pour délimiter un territoire ,resté indépendant jusqu’au XVIIème siècle, sous le nom des Quatre Vallées.

La partie piémontaise de la Bigorre , au nord des Pyrénées, débouche sur le plateau du Lannemezan.

De l’Antiquité à Charlemagne

Les premières traces de la Bigorre datent du VIème siècle avant JC.

La région est occupée par un peuple : les Bigorrais (Bigerri,Bigerrones ou Bigerions) d’où son nom.

Soumise par les Romains dès 56 avant J.-C, ces derniers en explorent toutes les vallées et tirent profit des nombreuses eaux minérales , y laissant traces de voies et de sites.

Les Vandales, les Wisigoths et enfin les Francs envahissent la région.

Ses frontières sont définies à l’époque de Charlemagne ; elle est alors un comté constitutif du duché de Gascogne.

Le comté de Bigorre

Il est constitué, à la fin du IXème siècle, par le duc de Gascogne, Loup Centulle pour son fils Donat Loup.

S’en suit une série d’alliances et de guerres de succession qui voient le comté de Bigorre passer successivement dans les maisons de Foix, de Béarn, de Marsan, de Comminges, de Montfort… Des procès, des disputes, des successions, des traités l’annexeront à la Navarre, au Béarn, au royaume de France, aux Anglais d’Aquitaine

En 1607, Henri IV réunit définitivement le comté de Bigorre à la couronne de France.

De la Bigorre aux Hautes-Pyrénées

Le décret du 22 décembre 1789 divise la France en départements.

Après un premier projet de fusion de la Bigorre avec le Béarn, rejeté en raison de l’hostilité réciproque des deux provinces, la Bigorre est réunie aux Quatre Vallées, à des parties de Rivière-Basse, de l’Astarac, du Nébouzan, du Comminges, de Rivière-Verdun pour constituer le département des Hautes-Pyrénées, avec Tarbes comme chef-lieu. Deux enclaves dans les Pyrénées-Atlantiques s’y ajoutent, pour des raisons historiques (survivance médiévale) constituées :

– l’une par les communes de Villenave-près-Béarn , Escaunets et Séron ;

– l’autre par celles de Gardères et Luquet.

Le département des Hautes-Pyrénées, rejoint la nouvelle région Occitanie Pyrénées Méditerranée en 2014, avec l’ancienne région Midi-Pyrénées dont il fait partie.

Les villes principales du département sont Tarbes, Lourdes, Campan, Vic-en-Bigorre, Cauterets, Bagnères-de-Bigorre, Batèges, Saint-Sever-de-Rustan.

Sa culture et son patrimoine

Sa langue et ses habitants

Comme toutes les régions d’Occitanie la Bigorre a été soumise au dictat national :les Bigourdanes et les Bigourdans ont du parler français mais ont conservé dans leur langage courant l’empreinte forte du bigourdan, parler roman inclus dans la famille du gascon.

C’est dans cette langue que la Vierge se serait adressée à Bernadette Soubirous lors de son apparition dans la grotte de Massabielle à Lourdes.

Des groupes spécifiques

Les vallées pyrénéennes de Bigorre ont longtemps abrité des groupes dont l’origine reste encore énigmatique comme les cagots ou crestias.

Un autre groupe dû à la pauvreté de la région et au droit, existe en Bigorre : les cadets. En effet la terre ne peut faire vire qu’une famille et c’est l’aîné, qu’il soit fille ou garçon qui reçoit terres et maisons. Les cadets doivent chercher fortune ailleurs. Ils s’installent alors pas très loin, se regroupent en petites communautés, créant des « écarts » et se spécialisent dans l’artisanat, la confection de divers produits.

Une forte culture montagnarde

De par sa position géographique, la Bigorre a une forte culture montagnarde et pastorale.

La transhumance , montée des ovins et bovins vers les estives (pâturages d’altitude dans les Pyrénées) est un moment important de l’agriculture locale. Les bergers logent dans des « cuyalas » (baraques rudimentaires). Ils sont remplacés aux travaux des champs en plaine, par des journaliers saisonniers, les estivaïres.

La transhumance est une tradition séculaire, qui, modernisée, a toujours cours avec, aujourd’hui, un aspect folklorique.

Un riche patrimoine thermal

Les nombreuses sources de cette région sont depuis des siècles connues et exploitées pour leurs fonctions thérapeutiques.

Elles ont attiré de nombreuses célébrités qui ont contribué à en asseoir la renommée (Rabelais, Montaigne, Marguerite de Navarre, le duc du Maine, Madame de Maintenon, Louvois, Victor Hugo, Lamartine, Chateaubriand, Napoléon III,…).

argeles gazost;bigorre;

       Thermes d’Argelès-Gazost

wikipedia.org

Les stations thermales sont nombreuses et réputées: Argelès-Gazost, pour les phlébites et voies respiratoires, Barèges et Beaucens, pour les affections rhumatismales, Cauterets pour les maladies de la gorge et de la poitrine, Saint Sauveur pour les voies respiratoires et la gynécologie…

Des grottes, des lacs, des cirques, des cascades

Le patrimoine naturel de la Bigorre offre aux amoureux de la nature une multitude de reliefs et de paysages.

Bagnères-de-Bigorre;hautes-pyrenees;occitane;

                  Bagnères-de-Bigorre

CC by SA

Connus comme le cirque de Gavarnie, la grotte de Massabielle (plus connue comme grotte de Lourdes), le lac de Gaube, la cascade du Pont d’Espagne ou moins réputés, quoi que…, comme le cirque d’Estaubé, la grotte de la Chèvre, le lac d’Estom, la cascade du Chiroulet, sont autant d’éléments de la richesse du patrimoine bigourdan.

Un patrimoine gastronomique

L’agneau fermier, l’escargot, le mouton Barèges-Gavarnie, le porc noir, la poule gasconne,  la truite, le haricot tarbais, le maïs, l’oignon de Trébons, la châtaigne, le cidre et les pommes à cidre, la bière, les vins, les truffes, le safran, autant de produits du terroir bigourdan qui donnent la richesse de sa gastronomie.

barbure;bigorre;occitanie;

                     La garbure

wikipedia.org

Les plats et mets dérivés de ces produits sont nombreux ; de la traditionnelle garbure, plat pyrénéen s’il en est, en passant par toutes les transformations charcutières, le choix est vaste.

Des plats sont plus spécifiques à la région comme l’alicot(ragoût d’abatis de volaille), la camette (épaule de porc),la tourradis (sang de porc et farine de maïs), le pastet ou pot torrada (plat d’accompagnement de la garbure composé de farine de maïs grillée), le tourin (soupe à l’ail ou à l’oignon), le mesturet(gâteau à base de farines de maïs et de blé dont vous trouverez la recette dans un billet hebdomadaire…si vous êtes inscrit sur le site sinon JE M’INSCRIS).

Ce qu’il en reste

Le département des Hautes-Pyrénées

Limitrophe de la Nouvelle Aquitaine par les Pyrénées-Atlantiques, de l’Espagne par la province de Huesca, le département des Hautes-Pyrénées à l’est de la nouvelle région Occitanie-Pyrénées Méditerranée est mitoyen du Gers et de la Haute-Garonne.

hautes pyrenees;occitanie;larousse.fr

Une économie agricole et industrielle

L’agriculture locale est productrice de tous les produits du terroir cités précédemment. En outre, jusqu’en 1850, on y élevait un cheval d’armes : le cheval navarrin ; cette race a disparu au profit de l’anglo-arabe, cheval de course et de sport, dont le haras national de Tarbes est le berceau.

Lindustrie se développe dans la plaine, autour de Tarbes, Lourdes, Lannemezan, Bagnères-de-Bigorre., autour du secteur ferroviaire(Alstom) et aéronautique(Daher, Tarmac Aérosave), de l’industrie chimique(Arkéma, Knauf).

Un indéniable attrait touristique

Son patrimoine naturel, ses activités thermales, sont autant d’attraits touristiques pour le département.

lourdes;bigorre;

lourdes-tourisme.fr

La cité mariale de Lourdes et ses innombrables pèlerinages attirent plus de 5 millions de visiteurs du monde entier chaque année. Elle est le deuxième lieu de pèlerinage européen après le Vatican.

J’espère que cet article vous a plu.

S’il vous a intéressé, donnez vos commentaires, vos suggestions ; faites connaître ce blog autour de vous !

Inscrivez-vous : vous serez automatiquement informé(e) de toutes parutions sur ce blog et serez abonné à mes billets hebdomadaires.

JE M’INSCRIS

https://www.touradour.com/

http://www.cosmovisions.com/

http://patrimoines-lourdes-gavarnie.fr/

https://www.passion-bigorrehp.org/

http://lac.pyrenees.free.fr/

https://www.laregion.fr/

https:/fr.m.wikipedia.org/

Précédent

La cuisine de Camargue

Suivant

Yves Barsalou, un vigneron égaré chez les banquiers

  1. Jean-Pierre HUTTER

    Tu m’étonnes Anne-Marie, que la dame de la grotte de Lourdes se soit adressée en Bigourdan à Bernadette Soubirou ! En fait, selon un ouvrage historique impossible à trouver chez les marchands du temple de Lourdes !, la « Vierge Marie » aurait été une femme adultère de sa connaissance. Surprise par B. Soubirou, elle aurait inventé cette fable pour ne pas être reconnue…Un peu simplette, la jeune fille y a cru et cette histoire à été récupérée par les autorités catholiques locales…qui ont très vite mise la jeune fille à l’abri des curieux dans un couvent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com